Techniques de production du piment rouge (Niora) au périmètre irrigué du Tadla

Conclusion et recommandations

Le présent travail a procédé à un diagnostic détaillé de l’état actuel de la filière de Niora au niveau de la Région Tadla-Azilal, et ce depuis l’installation de la culture jusqu’à la transformation de la production dans un but essentiel de répertorier l’ensemble des défaillances techniques entravant l’ouverture de la filière sur son environnement socio-économique et de proposer des recommandations d’améliorations de la conduite technique de cette culture.

Dans la perspective de valoriser la production agricole régionale, de relancer l’activité agro-industrielle du Paprika dans la région et d’attirer les investisseurs internationaux, le plan d’action suivant pourrait être proposé:

– Améliorer le train technique de la culture depuis le travail du sol jusqu’à la récolte et ce par des activités de recherche permettant le raisonnement, l’optimisation et la gestion intégrée des moyens de production (semences, engrais, produits phytosanitaires, eau etc…) tout en prenant compte des acquis déjà réalisés par la recherche dans ce domaine,

– Organiser les producteurs, commerçants et transformateurs de la Niora dans le cadre de coopératives agricoles gérées par une forme d’agrégation autour d’une Unité Régionale de Transformation et de Conditionnement de Niora, conformément aux projections du Plan Maroc et sa déclinaison régionale,

– Veiller sur une production de quantité et de qualité de la Niora via des contrats de production entre le privé, les agriculteurs et l’ORMVAT tout en tirant les renseignements de l’ancienne expérience avec la Société espagnole «Lukus»,

– Suivre le programme de reconversion de l’irrigation gravitaire du Niora en irrigation localisée.

HAKMAOUI A.(1), ZAKI N.(1), BAYE Y.(2) et OUATMANE A.(1)

(1) Université Sultan Moulay Slimane – Faculté des Sciences et Techniques – Béni Mellal
(2) Institut National de la Recherche Agronomique, CRRA du Tadla