5.2 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

25 Juillet 2023: Soutenance du PFE de Mr SIKA Achraf à propos du « Labour stratégique » en agriculture de conservation

Projet de Fin d’Études pour l’obtention du diplôme d’Ingénieur d’État en Agronomie
Ingénierie des productions, Management des Productions Végétales et de l’Environnement

Effets d’un labour stratégique sur la productivité du blé dur, de la féverole et du pois chiche en rotation dans un système de semis direct

SIKA Achraf, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc

 

Résumé

En raison de la dégradation des ressources en eau et en sols, ainsi que du changement climatique, l’adoption de l’agriculture de conservation a connu une croissance exponentielle à l’échelle mondiale. Dans ce contexte, le Maroc envisage de plus en plus l’adoption du système de semis direct dans l’agriculture pluviale, en particulier pour les cultures céréalières et les légumineuses, afin de garantir une production durable tout en préservant l’environnement et en favorisant une utilisation efficace de l’eau de pluie. Cependant, l’utilisation à long terme de ce système peut entraîner divers problèmes, notamment la propagation des mauvaises herbes résistantes aux herbicides, ce qui a conduit de nombreux agriculteurs à abandonner la technique du non-labour. Pour remédier à ces problèmes, il est possible d’envisager le recours à un labour stratégique, également connu sous le nom de labour occasionnel. Dans ce cadre, la présente étude a été menée pour évaluer l’effet de labour stratégique sur la productivité de blé dur, féverole et pois chiche cultivés en rotation dans un système de semis direct. L’essai a été menée sur trois parcelles situées dans le domaine WEST Maroc, dans la province d’El Hajeb (Maroc). Quatre traitements ont été testés pour les trois cultures, comprenant deux traitements de semis direct, l’un conservant les chaumes (NT1, témoin) et l’autre les enlevant (NT2), ainsi que deux traitements de labour, l’un profond sans inversion (DT) et l’autre peu profond avec inversion (ST). L’essai a été réalisé selon un dispositif expérimental en blocs aléatoires complets, comprenant trois répétitions. Les traitements de travail du sol stratégique ont été effectués au début de la campagne 2020-2021. Quatre prélèvements des cultures et des adventices ont été effectués au cours de la campagne 2022-2023 à différents stades de croissance des cultures en vue d’évaluer les paramètres de la flore adventice, de la croissance et du rendement des cultures. Les résultats montrent que le labour stratégique était efficace pour contrôler les adventices par rapport au semis direct avec une réduction de leur densité pouvant atteindre 70-80% pour le blé. Le traitement NT2 a significativement augmenté la densité et la matière sèche des adventices pour le blé avec féverole comme précédent. Concernant le rendement, une amélioration significative de 30-50% est enregistrée par le labour stratégique (DT et ST) pour le blé et le pois chiche en comparaison avec NT1 et aucune amélioration significative n’a été observée pour la féverole. L’enlèvement des chaumes a conduit à une augmentation de rendement en grain de 15-27 % pour le blé et de 65 % pour le pois chiche par rapport à la pratique avec conservation des chaumes. L’utilisation du labour profond (DT) a permis d’améliorer le rendement grain de 3-30 % par rapport au labour peu profond (ST) pour le blé dur.

Mots clés : labour stratégique, labour occasionnel, productivité, semis direct, adventices

Master Thesis Project in Agronomy

Management of Plant Production and the Environment

Effects of strategic tillage on productivity of durum wheat, fababean and chickpea in rotation in a no-till system

SIKA Achraf, Hassan II Agronomic and Veterinary Institute, Rabat, Morocco

 

Abstract

Due to the degradation of water and soil resources, as well as climate change, the adoption of conservation agriculture has grown exponentially worldwide. In this context, Morocco is increasingly considering the adoption of direct seeding in rainfed agriculture, particularly for cereal crops and legumes, to ensure sustainable production while preserving the environment and promoting efficient use of rainwater. However, long-term use of this system can lead to various problems such as the spread of herbicide-resistant weeds, which has led many farmers to abandon the no-till technique. To remedy these problems, it is possible to consider the use of strategic tillage, also known as occasional tillage. In this context, the present study was carried out to evaluate the effect of strategic tillage on the productivity of durum wheat, faba bean and chickpea grown in rotation in a no-till system. The trial was conducted on three plots located in the WEST Maroc farm, in the province of El Hajeb (Meknes, Morocco). Four treatments were evaluated for each crop, including two no-till treatments, one with retaining stubble (NT1, control) and the other removing it (NT2), as well as two tillage treatments, one deep without inversion (DT) and the other shallow with inversion (ST). The experiment was carried out in a randomized complete block design with three replications. Strategic tillage treatments were carried out at the start of the 2020-2021 campaign. Four crop and weed samplings were carried out during this 2022-2023 campaign. different growth stages to assess weed flora, growth and yield parameters. The results showed that strategic tillage was effective in controlling weeds compared with no-till, with a reduction in weed density of up to 70-80% for wheat, while NT2 significantly increased weed density and dry matter for wheat with faba bean as a preceding crop. In terms of yield, strategic tillage (DT and ST) significantly improved wheat and chickpea yields by 30-50% compared with NT1, while no significant improvement was observed for faba bean. Stubble removal increased grain yield by 15-27% for wheat, and 65% for chickpea, compared with retention. The use of deep tillage (DT) increased grain yield by 3-30% compared with shallow tillage (ST) for durum wheat.

Key words: strategic tillage, occasional tillage, productivity, direct seeding, weeds

 

Effets d’un labour stratégique sur le rendement du blé dur dans un système de semis direct 

 Culture précédente = féverole

Figure 1: Effet du labour stratégique sur le rendement grain du blé dur ayant pour précédent la féverole

 Culture précédente = pois chiche

Figure 2: Effet du labour stratégique sur le rendement du blé dur ayant pour précédent le pois chiche

Effet du travail du sol stratégique dans un système de semis direct sur le rendement des légumineuses alimentaires

 

Féverole (Précédent blé dur)

Figure 3: Effet du labour stratégique sur le rendement grain de la féverole

Pois chiche (Précédent blé dur)

Figure 4: Effet du labour stratégique sur le rendement grain du pois chiche

  

Effets d’un labour stratégique sur la productivité du blé dur, de la féverole et du pois chiche en rotation dans un système de semis direct

SIKA Achraf, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc

 

 CONCLUSIONS

Étant donné que de nombreux agriculteurs font face à des problèmes de propagation excessive des mauvaises herbes lorsqu’ils adoptent un système de semis direct, l’objectif de notre étude est d’évaluer les effets d’un labour occasionnel introduit dans un système de semis direct sur le contrôle des mauvaises herbes et la productivité des cultures, dans un sol argileux et un climat subtropical dans la région de Meknès.

D’après les résultats obtenus pour 2022-2023, soit la troisième campagne après l’application des traitements de travail du sol stratégique, on peut tirer les conclusions suivantes:

  • À la troisième campagne après sa réalisation, le labour stratégique ou occasionnel (DT et ST) a entraîné une diminution significative de la densité et de la matière sèche des mauvaises herbes par rapport au semis direct pour le blé et le pois chiche.
  • Le labour stratégique (DT et ST) a conduit à une augmentation significative de la biomasse aérienne sèche de blé dur et de pois chiche par rapport au semis direct.
  • Le labour stratégique (DT et ST) a engendré une diminution de l’humidité du sol dans les horizons de 15 cm, 30 cm et 60 cm pendant les premiers stades des trois cultures.
  • Les traitements de labour stratégique (avec inversion et sans inversion) ont augmenté significativement le rendement en grain de blé dur et de pois chiche par 30-50% par rapport au témoin NT1, pour la troisième année successive de leurs applications.
  • Une absence d’amélioration significative du rendement grâce au labour par rapport au non-labour pour la féverole.
  • L’enlèvement des chaumes (NT2) a significativement augmenté la densité et la matière sèche des adventices par rapport à leur conservation pour le blé avec un précédent de féverole.
  • Le traitement NT2 a enregistré un rendement en grain supérieur de 15 à 27% pour le blé dur et de 65% pour le pois chiche par rapport à NT1.
  • Le travail du sol profond sans inversion (DT) améliore plus le rendement en grain de blé dur comparativement au travail du sol superficiel avec inversion (ST) avec une augmentation allant de 3 à 30%.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: