Le fraisier

LE FRAISIER

Plante et importance de la culture au Maroc

Le fraisier (Fragaria vulgaris) est une plante originaire de l’Amérique et appartenant à la famille botanique des Rosacées. Le fraisier est une plante vivace de grande qualité nutritive: la fraise est riche en vitamines C, B1 P et PP. Elle est aussi riche en sels minéraux, ce qui convient aux personnes âgées suivant un régime alimentaire amaigrissent et assouplissant. Les principales régions de production sont le Souss, le Gharb et le Loukkos.

Préférences pédo-climatiques

Le fraisier est une rosacée fruitière qui nécessite le froid pour l’initiation florale et pour une bonne production. Les besoins en froid sont faibles pour les cultivars de zone chaude ou tempérée, «variétés méridionales» alors qu’ils sont élevés pour les cultivars de zones froides comme Gorella. Si ces besoins ne sont pas satisfaits, l’initiation florale sera très faible et la fructification médiocre. Ces basses températures doivent être subies par les plants de fraisier pour permettre leur floraison. En période florale, elles sont défavorables (coulure des fleurs).

La température moyenne pour une bonne floraison est de l’ordre de 10 à 15°C. Une bonne fécondation exige une température de 20°C et une humidité relative inférieure à 60%. La maturation normale du fruit nécessite une température au dessus de 15°C et la température optimale de croissance se situe autour de 25°C avec un arrêt de croissance à des températures inférieures à 5°C.

La culture du fraisier est également influencée par la luminosité. C’est ainsi qu’en jours longs la plante produit des stolons. Cette plante subit deux croissances, la première a lieu par temps chaud et jours long. Elle est caractérisée par une production élevée de feuilles (jusqu’à une par semaine) et un port érigé; la seconde croissance ayant lieu au début de l’automne, confère à la plante un aspect trapu.

L’initiation florale est déclenchée par l’apparition de jours courts, mais lorsque les jours courts sont maintenus durant un temps prolongé, ils provoquent l’entrée en dormance des plantes. Pour lever cette dormance, il faut exposer les plants à une basse température (2°C- 10°C). Plus cette température est basse, plus courte est la durée nécessaire d’exposition au froid. Les fleurs centrales sont celles qui donnent les plus grosses fraises, il faudra donc les préserver du gel.

La grosseur du fruit est fonction du nombre d’akènes fécondés. Plusieurs régulateurs de croissance existent pour améliorer cette fécondation (auxines, gibbérellines, cytokinines, inhibiteurs de croissance, retardants de croissance, éthylène et produits générateurs d’éthylène).

En ce qui concerne les exigences de la culture en sol, quoique le fraisier s’adapte à une large gamme de sols, il préfère des terres chaudes à texture légère. Il craint les sols compacts ou non drainant et redoute les chlorures même à des doses faibles de l’ordre de 0,5%. Le pH optimum du sol doit être entre 5,7 et 6,5 et la teneur en calcaire doit être inférieure à 2%.