L’estragon

L’estragon

Plante et importance de la culture au Maroc

L’estragon (Artemisia dracunculus) est une plante vivace (à rhizome), originaire de la Méditerranée et appartenant à la famille des Astéracées. Le nom anglo-saxon est Tarragon. La floraison a lieu en Août-Septembre. La partie utilisée est la feuille. Celle-ci est stimulante, antispasmodique et possède des propriétés apéritives, digestives, eupeptiques et antiseptiques. Après déshydratation, l’arôme est présentée en poudre en sachets.

Télécharger

L’huile essentielle, extraite des feuilles munies de poils glandulaires, est utilisée en parfumerie et arômes alimentaires. En frais, l’estragon est vendu en feuilles ou en rameaux bottelés. Le produit peut être surgelé.

Exigences écologiques

Les mêmes exigences du persil et du cerfeuil sont valables pour l’estragon. La culture reste en place 3-4 ans.

Variétés et installation de la culture

Les variétés utilisées sont: Inodora, Redovsky et le français. La multiplication est végétative car les fleurs sont stériles. On procède par division des touffes en Avril-Mai. On prélève les petits pieds (talons) qui se développent à partir des grands pieds mères. Ceux-ci fournissent jusqu’à 15-20 plants chacun. Parfois, on procède par marcottage en pépinière, puis on prélève les boutures enracinées herbacées (un pieds mère âgé de 5 ans peut fournir jusqu’à 40 boutures) et on plante aux distances 0,4 m x 0,5-0,7 m (soit 40-60 mille pieds/ha).

Entretien de la culture

Les mêmes techniques d’entretien utilisées pour le persil sont valables pour l’estragon. On apporte 30-40 T/ha de fumier + 70 kg/ha de P2O5 + 120 kg/ha de K2O au fond (hiver). Au démarrage (printemps), on apporte 70 kg/ha de N. Après chaque coupe, on apporte 40 kg/ha de N. En prélevée, on désherbe au Dymid (7,5 kg/ha). En post levée, on utilise le Gesagarde 50 (2 kg/ha). Après chaque coupe, on désherbe par Venzar (1 kg/ha) et Betanal (6 l/ha). On traite contre la rouille (pulvériser horizon et corbel), contre Rhizoctonia (manèbe) et contre les insectes (cicadelle, pucerons).

Récolte

On fait une coupe la 1ère année (Août, avant floraison) et 2-3 coupes/an à partir de la 2ème année (fin Mai, fin Juillet et Septembre). On coupe la plante à partir de 5-10 cm du sol. Pour la production de l’huile essentielle (distillation des feuilles), on fait la récolte en pleine floraison. Le séchage des feuilles se fait à des températures élevées (70 °C); le séchage doit se faire vite pour éviter le noircissement des feuilles. Après déshydratation, on sépare les feuilles des tiges. Le rendement est de 4-6 T en frais/ha, la 1ère année (soit 200-400 kg en sec) et 15-18 T en frais/ha/2 coupes à partir de la 2ème année (soit 1 T en sec). Le rendement de l’huile essentielle est de 30-40 kg/ha (une seule coupe de 5 T en frais/ha en pleine floraison).