25.2 C
New York
jeudi, juin 20, 2024

Buy now

Effets de la fertilisation foliaire potassique et borique sur la croissance et le rendement de l’olivier Arbequine

Effets de la fertilisation foliaire potassique et borique sur la croissance et le rendement de l’olivier Arbequine

(Campagne 2020-2021)

  Bamouh A., El Hayani N., Naji Y., Ait Aissa F., Département de Production, Protection et Biotechnologie Végétales, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat (Maroc)

 

RÉSUMÉ

La fertilisation foliaire est une technique complémentaire à la fertilisation du sol. Elle consiste en un apport d’éléments nutritifs directement sur les feuilles des plantes, permettant ainsi de favoriser leur disponibilité pour le végétal. L’objectif du présent travail est d’évaluer l’effet de la fertilisation foliaire potassique et borique au K-Leaf XtraBor (K2SO4+B) sur la croissance et le rendement de l’olivier.

Afin de répondre à cet objectif, un essai en verger a été installé en 2020-21 dans une ferme commerciale située dans la plaine du Saïs (Maroc). Le verger est âgé de 12 ans et conduit en semi-intensif avec la variété Arbequine à une densité de 666 arbres/ha (3×5 m). Le verger est irrigué en goutte à goutte et le sol est argileux calcaire. Les traitements expérimentaux testés sont: (K0-0) un témoin qui représente la pratique de l’agriculteur, (K1-0) une application foliaire potassique et borique (K2SO4+B) au début de la formation des grappes florales, (K0-1) une application foliaire potassique et borique au cours du grossissement des olives et (K1-1) deux application foliaires potassiques et boriques, l’une au début de la formation des grappes florales et l’autre au cours du grossissement des olives. Chaque application correspond à une dose de 26,6 Kg/ha de l’engrais foliaire (13,3 kg K2O/ha). Le dispositif expérimental est un bloc aléatoire complet à 4 répétitions et 4 traitements. La parcelle élémentaire est constituée de 5 arbres avec des bordures de 5 oliviers des deux côtés. Chaque bloc est constitué d’une ligne de plantation. Les mesures effectuées sur l’essai sont le taux de chlorophylle, la croissance des rameaux, l’évolution du nombre et du calibre des olives ainsi que le rendement et ses composantes.

La fertilisation foliaire potassique et borique a significativement augmenté le taux de chlorophylle foliaire de l’olivier de 8%, 6% et 5% respectivement au niveau de K1-1, K1-0 et K0-1 par rapport au traitement témoin (K0-0). La croissance des rameaux a été augmenté de 48%, 44% et 18% respectivement au niveau de K1-1, K1-0 et K0-1 par rapport au traitement témoin, tandis que l’augmentation du calibre des olives est de 17% (K1-0), 14% (K0-1) et 4% (K1-1) supérieure à celle du traitement témoin (K0-0).

Une application de l’engrais foliaire potassique et borique à la dose de 26,6 Kg/ha (2%) au stade des grappes florales a augmenté le rendement de l’olivier de 10,5 % (21,1 t/ha) par rapport au témoin (20 t/ha). Lorsque cette application foliaire est réalisée au début du grossissement du fruit, l’augmentation du rendement n’est que de 7% (21,4 t/ha). Deux applications foliaire de l’engrais potassique et borique aux deux stades précédents, ont réduit le rendement de l’olivier de 7 % à 18,6 t/ha. L’augmentation du rendement de l’olivier a été réalisée à travers l’augmentation du nombre d’olives par arbre.

Le plus grand gain monétaire pour l’agriculteur (15 021 DH/ha) a été enregistré au niveau du traitement qui a reçu une application foliaire précoce au moment de la formation des grappes florales. Une seule application foliaire durant la croissance des olives, a également généré une un gain positif (9 771 DH/ha) alors que deux applications foliaires ont engendré une perte monétaire due à la réduction du rendement.

Mots clés: Fertilisation foliaire, Olivier, Potassium, Bore

Figure 1: Atomiseur tracté utilisé pour les traitements foliaires de l’olivier

Figure 2: Dates des application par rapport à la dynamique d’absorption de N, P et K par l’olivier (Haifa, 2013)

Figure 3: Stades d’application de l’engrais foliaire: A la formation des grappes (A) et au début du grossissement du fruit (B)

(A): 63 jours après la 1ère application (27/05/2021); (B): 21 jours après la 2ème application (25/06/2021); (C): 40 jours après la 2ème application (14/07/2021)

Figure 4: Effet de la fertilisation foliaire potassique et borique sur le taux de chlorophylle foliaire de l’olivier après chaque application

Figure 5: Effet de la fertilisation foliaire potassique et borique sur la croissance des rameaux des oliviers par traitement

Figure 6: Effet de la fertilisation foliaire potassique et borique sur le rendement (t/ha) de l’olivier

CONCLUSION

L’objectif visé par cette étude est d’évaluer l’effet de la fertilisation foliaire potassique (sulfate de potasse) et borique, comme technique complémentaire aux apports au sol, sur la croissance et le rendement de l’olivier. L’essai a été réalisé au sein d’une ferme commerciale dans la plaine de Saïs (Maroc).

Sur la base des résultats obtenus, nous pouvons retenir ce qui suit:

  • La technique de la fertilisation foliaire au sulfate du potassium enrichi au bore (K-Leaf XtraBor), a été efficace pour améliorer significativement la croissance et le rendement de l’olivier.
  • Un seul apport précoce de fertilisation foliaire potassique et borique (26,6 Kg/ha) a augmenté le taux de chlorophylle foliaire de 6,5 % et le taux de croissance des rameaux de l’olivier de 36%.
  • Une application de l’engrais foliaire potassique et borique à la dose de 26,6 Kg/ha (2%) au stade des grappes florales a augmenté le rendement de l’olivier de 10,5 % (21,1 t/ha) par rapport au témoin (20 t/ha). Lorsque cette application foliaire est réalisée au début du grossissement du fruit, l’augmentation du rendement n’est que de 7% (21,4 t/ha).
  • Deux applications foliaires de l’engrais potassique et borique, l’une au stade des grappes florales et la seconde au début du grossissement du fruit, a réduit le rendement de l’olivier de 7 % à 18,6 t/ha.
  • L’augmentation le rendement de l’olivier sous l’effet de la fertilisation foliaire potassique et borique a été réalisée à travers l’augmentation du nombre d’olives par arbre.
  • Le plus grand gain monétaire pour l’agriculteur engendré par la fertilisation foliaire potassique et borique de l’olivier (15 021 DH/ha) a été enregistré au niveau du traitement qui a reçu une application foliaire précoce au moment de la formation des grappes florales.
  • Une seule application foliaire durant la croissance des olives, a également généré une marge brute importante (9 771 DH/ha) alors que deux applications foliaires potassiques et boriques durant la phase reproductive de l’olivier a engendré une perte monétaire (-11 958 DH/ha).

ABSTRACT

Foliar fertilization is a complementary technique to soil fertilization. It supplies nutrients directly to plant leaves, thus making it possible to promote their availability. The objective of the present work is to evaluate the effect of potassium and boron foliar fertilization (K2SO4+B) using K-Leaf XtraBor foliar fertilizer on olive growth and yield.

In order to meet this objective, an orchard trial was set up on a commercial farm located in the Saïs plain (Morocco). The orchard is 12 years old and cultivated semi-intensively with the Arbequine variety at a density of 666 trees/ha (3×5 m). The orchard is drip irrigated and the soil is calcareous clay. The tested experimental treatments were: (K0-0) a control which represents the farmer’s practice, (K1-0) a foliar application of potassium and boron (K2SO4+B) at the start of floral clusters formation, (K0-1) one potassium and boron foliar application at the start of fruit growth and (K1-1) two potassium and boron foliar applications, one at the start of floral clusters formation and the second at the start of fruit growth. Each application corresponds to a rate of 26.6 Kg/ha of foliar fertilizer (13.3 kg K2O/ha). The experimental set-up is a complete randomized block design with 4 replications and 4 treatments. The plot size consisted of 5 trees with borders of 5 other olive trees on both sides. Each block consists of a planting row. The measurements made on the trial were leaf chlorophyll content, shoot growth, the number and olives growth as well as olive yield and its components.

Potassium and boron foliar fertilization significantly increased leaf chlorophyll content of the olive tree by 8%, 6% and 5% respectively for K1-1, K1-0 and K0-1 compared to the control treatment (K0- 0). Shoot growth was increased by 48%, 44% and 18% respectively for K1-1, K1-0 and K0-1 compared to the control treatment, while the increase in the size of the olives was of 17% (K1-0), 14% (K0-1) and 4% (K1-1) greater than that of the control treatment (K0-0).

An application of potassium and boron foliar fertilizer at a rate of 26.6 Kg/ha (2%) at the floral clusters stage significantly increased olive yield by 10.5% (21.1 t/ha) compared to the control (20 t/ha). When this foliar application was made at the start of fruit growth, the yield increase was only 7% (21.4 t/ha). Two foliar applications at the two previous growth stages reduced olive yield by 7% to 18.6 t/ha. The increase in the yield of the olive tree has been achieved by increasing the number of olives per tree.

The greatest monetary gain for the farmer (15,021 DH/ha) was recorded at for the treatment which received an early foliar application at floral clusters formation stage. A single foliar application during olive fruit growth also generated a positive gain (9,771 DH/ha) while two foliar applications generated a monetary loss due to the reduced yield.

Keywords: Foliar fertilization, Olive tree, Potassium, Boron

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: