Conduite technique de la menthe: Diagnostic dans la province de Settat

Au Maroc, les superficies de menthe verte (Mentha viridis ou Mentha spicata var. viridis) sont estimées à environ 3.000 ha répartis dans plusieurs provinces dont Settat, Benslimane, Larache, Marrakech, Meknès et Agadir. Sur les 85.000 tonnes de menthe fraîche produite en 2006-07, 4.200 tonnes sont exportées.

Avec 780 ha de menthe, Settat est la principale province qui cultive et qui produit la menthe. Cette province est connue depuis longtemps pour sa production consistante de cette culture maraîchère et de nombreux agriculteurs se sont spécialisés dans la production et même dans l’exportation de la menthe, particulièrement la menthe «El Brouj». Celle-ci est très appréciée à travers tout le pays pour préparer le thé à la menthe, et serait par conséquent un produit de terroir à sauvegarder, à valoriser et à labelliser.

Télécharger

Avec la rareté de l’eau et l’augmentation du coût de production, les superficies de la menthe sont en régression, essentiellement dans les localités d’El Brouj, de Guisser et de Ben Ahmed. Par contre, la culture cannait une nette extension dans la région d’Oulad Saïd où l’eau douce et des terres fertiles «tirs» sont abondantes avec des rendements de menthe pouvant dépasser 100 tonnes/ha/an.

La culture de la menthe nécessite un gros investissement, mais elle est rentable malgré la cherté des intrants et l’augmentation du coût de production. L’implication de la main d’œuvre (familiale ou recrutée) est importante dans toutes les opérations culturales: plantation, irrigation, épandage d’engrais et du fumier, désherbage, traitements phytosanitaires et récolte. La main d’œuvre est devenue de plus en plus rare, chère et exigeante; le salaire d’un ouvrier étant en 2007-08 entre 50 et 100 Dh la journée (+ les repas).

L’objectif de ce bulletin est de présenter les différentes techniques culturales employées par les producteurs de menthe dans la province de Settat.