16.3 C
New York
mardi, mai 21, 2024

Buy now

Ley farming (1991)

Ley farming

 M. AMINE

Direction de la Production Végétale, Ministère de l’Agriculture et de la Réforme Agraire, Rabat, Maroc

Céréaliculture et élevage, deux secteurs fortement interdépendants, constituent le fondement du système agricole en zone pluviale. Selon les zones agro-climatiques, les rotations pratiquées sont céréales/légumineuses, céréales/céréales, céréales/jachères et dans une moindre mesure, céréales/fourrages. Les terres laissées en jachère demeurent relativement importantes. Environ 20% de la SAU est laissé annuellement en jachère. La production fourragère, par contre, reste insuffisante eu égard aux besoins du cheptel.

L’introduction du système ley farming s’inscrit dans le cadre de l’intensification de l’agriculture en zone pluviale et, plus particulièrement de l ‘amélioration de l’intégration céréaliculture – élevage en zone semi-aride. Les programmes d’introduction des prairies de Medicago en rotation avec les céréales ont été mis en œuvre, depuis 1981, dans le cadre du projet Fes Karia Tissa.

L’opération ley farming lancée en 1986 à grande échelle a concerné plusieurs régions édapho-climatiques avec des ensemencements de trèfle souterrain dans les zones à plus de 400 mm et de Medicago dans les autres. L’effort de vulgarisation et d’encadrement déployé pour la mise en œuvre de cette opération a permis une large diffusion de ce nouveau système agricole: environ 20 000 hectares ont été emblavés en Medicago et trèfle souterrain en 1985/86.

L’enquête-évaluation de l’opération ley farming menée par la DPV en 1988 a permis d’identifier les zones et les exploitations potentiellement adaptées à l’insertion de ce nouveau système agricole. Les résultats de cette enquête sont consignés dans le rapport intitulé « Evaluation de l’opération ley farming », DPV/MARA, 1989. Le séminaire ley farming organisé par la DPV en Février 1990 a été l’occasion pour les chercheurs, les techniciens et les agriculteurs de débattre des résultats acquis en la matière et de définir les orientations des programmes futurs.

La participation à ce séminaire de l’ensemble des partenaires concernés a permis de débattre d’une manière objective des potentialités du ley farming au Maroc.

Le système ley farming a sans nul doute un rôle à jouer dans le développement de l’agriculture pluviale, notamment dans les régions semi-arides. Toutefois, des efforts de recherche et de vulgarisation surtout en matière de sélection variétale et de gestion des prairies restent nécessaires pour valoriser les multiples avantages de celui-ci.

Les recommandations formulées par les participants à ce séminaire doivent servir d’orientation pour les programmes futurs du ley farming.

Je saisis par ailleurs cette occasion pour reformuler mes remerciements à l’ensemble des participants qui ont bien voulu contribuer à la réussite de ce séminaire ainsi qu’à l’ICARDA pour son appui financier à son organisation.

Abdellatif RAMI

Directeur de la Production Végétale

 

Sommaire

 

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: