Conduite technique de la menthe: Diagnostic dans la province de Settat

Méthodologie

Une enquête a été conduite auprès de 75 agriculteurs qui ont cultivé la menthe en 2007-08. Les informations collectées ont concerné les différentes opérations culturales: labours, plantation, irrigation, fertilisation, désherbage, traitements pesticides, récolte et commercialisation.

Les 75 agriculteurs qui ont participé à cette enquête sont répartis dans 20 communes rurales situées dans les zones d’action des 5 Centres de Travaux (CT) de la province de Settat: Berrechid (21 agriculteurs), Oulad Saïd (19 agriculteurs), El Brouj (14 agriculteurs), Settat (12 agriculteurs) et Ben Ahmed (9 agriculteurs).

Résultats

Taille des parcelles de menthe

Parmi les 75 agriculteurs interviewés, 32 cas (soit 43%) ont des parcelles de menthe de 0,1 à 0,5 ha. Ces petites parcelles de menthe existent partout dans la province de Settat, essentiellement aux alentours d’El Brouj, de Guisser et de Ben Ahmed. Douze producteurs ont des parcelles de menthe de 0,6 à 1 ha. Un groupe de 21 agriculteurs a des superficies entre 1 et 2 ha. Des parcelles de 2 à 6 ha ont été observées chez 10 agriculteurs situés à Oulad Saïd.

La présence de ces grands producteurs de menthe s’explique par l’abondance de l’eau, la fertilité des sols et la capacité financière des agriculteurs. Ces agriculteurs se sont spécialisés uniquement dans la production de la menthe. Leur production est a) soit vendue sur pied aux intermédiaires, b) soit récoltée et livrée directement au marché de gros de Casablanca, soit c) récoltée et exportée par avion vers l’Union Européenne.

Types de sol

La menthe est cultivée sur 5 types de sol avec la prédominance du «Tirs», surtout aux environs de Berrechid et d’Oulad Saïd. C’est un sol argileux, fertile, à forte rétention en eau, dépourvu de cailloux et les terrains sont plats. L’eau est douce, abondante et accessible grâce à des puits qui ont en général 20 à 30 mètres de profondeur.

Le sol «Bayad» est un sol blanchâtre, calcaire, généralement caillouteux, mais les producteurs font l’épierrage avant l’installation de la menthe. On le rencontre aux environs de Ben Ahmed, Guisser et El Brouj. Les 3 autres types de sol (Hrach, Rmel, Hamri) représentent environ le quart des situations dans cette enquête. Mais, il est clair que la menthe s’adapte aux différents sols existant dans la province, pourvu que l’eau douce soit disponible.

Écotypes cultivés

Cette enquête a permis de recenser 4 écotypes de menthe cultivés chez les 75 producteurs dans la province de Settat. La menthe «El Brouj» est cultivée chez 74 agriculteurs. Les menthes «Abdi», et «Mlakem» sont cultivées chez un seul producteur. La menthe «Rmayla Harcha» était chez un seul producteur de menthe biologique certifiée.

Age des plantations

La plupart des agriculteurs (59% des cas) ont planté la menthe depuis 1 à 2 ans. Ces jeunes plantations de menthe sont généralement très productives, et le produit est de bonne qualité en comparaison avec les productions de la troisième ou de la quatrième année.

Des parcelles âgées de plus de 3 ans ont aussi été rencontrées (41% des cas). De faibles productions, ces vieilles parcelles de menthe seront incessamment labourées et plantées en d’autres cultures.

Certains agriculteurs spécialisés dans la production de la menthe possèdent plusieurs parcelles contiguës d’âges variables.