Conduite technique de la menthe: Diagnostic dans la province de Settat

Labour

Juste après l’épandage du fumier et/ou des engrais de fond, 62 exploitants (soit 83%) ont procédé au labour profond (20 à 30 cm) soit avec la charrue à disques ou à socs, essentiellement aux environs de Guisser, Ben Ahmed et d’El Brouj, soit avec le stubble plow surtout aux alentours d’Oulad Saïd, soit avec le chisel. Ce labour profond a été suivi par 1 à 3 passages au cover crop.

Onze paysans, localisés surtout aux environs d’El Brouj et de Ben Ahmed, ont utilisé «jouja» (araire tiré par un ou deux animaux), étant donné la petite taille de leurs parcelles de menthe (0,1 à 0,5 ha).

Taille des cuvettes

Dans le cas de l’irrigation gravitaire, les cuvettes sont confectionnées manuellement à la sape. Leur longueur et leur largeur varient d’un agriculteur à un autre. Les cuvettes sont en général bien arrangées pour faciliter l’irrigation avec ou sans seguias. Mais, c’est la topographie du terrain qui dicte la disposition et la taille des cuvettes.

Si le terrain est plat (cas de Oulad Saïd), les cuvettes sont généralement assez longue et presque de même taille: 1,5 à 2 mètres de largeur et 1,5 à 8 m de longueur. Si le terrain est en pente, les cuvettes sont petites (1 mètre de largeur et 2 à 3 m de longueur) et disposées en banquettes (cas de Ben Ahmed, Guisser et El Brouj).

Plantation

La plantation de la menthe se fait manuellement pendant toute l’année, mais certains agriculteurs préfèrent les plantations de février à avril pour maximiser le taux de survie des plants. La méthode de plantation pratiquée par les agriculteurs est la plantation en poquets de quelques tiges entières (en général 4) à l’aide d’une binette.

La profondeur de plantation est d’environ 10 à 20 cm selon la qualité de la préparation du sol. Les poquets sont disposés en lignes régulières espacées de 20 à 30 cm, et les poquets sont espacés entre eux de 20 à 30 cm. En général, une irrigation copieuse suit la plantation.

La menthe «El Brouj» s’adapte bien aux conditions de la province de Settat. Il est cependant préférable que les plants soient issus d’une culture âgée de 1 à 2 ans. Si la plantation est bien faite, le taux de reprise des plants est généralement 100%.