La race ovine Boujaâd: Ses performances en race pure et en croisement

Les races ovines rustiques nationales sont non prolifiques et présentent un potentiel de croissance et un développement musculaire limité. Elles ont aussi une tendance précoce à déposer le gras dans leur carcasse dès que les conditions d’alimentation sont favorables.

La sélection en race pure dans les zones berceaux de races à partir de caractères quantitatifs objectifs reste très coûteuse en temps et en moyens. Le croisement est une voie d’amélioration génétique qui connaît de plus en plus d’intérêt chez les éleveurs qui désirent améliorer et intensifier leur production d’agneaux.

Télécharger

Au niveau national, les races locales Timahdite et Sardi ont été largement étudiées en croisement avec les races spécialisées à viande ou prolifiques. Cependant, les études sur l’utilisation de la race ovine Boujaâd en croisement sont très limitées et les seuls travaux au niveau national ont été réalisés au domaine El Koudia de l’INRA.

Ce bulletin se propose de présenter une synthèse des résultats des performances de reproduction, de croissance et des caractéristiques des carcasses de la race Boujaâd obtenus dans quatre schémas de production d’agneaux.

Présentation de la race Boujaâd

La race ovine Boujaâd peuple les zones situées sur les plateaux de Kasba-Tadla, Oued Zem, Khouribga et Boujaâd. C’est une race rustique dont l’importance numérique est d’environ 260.000 têtes soit 1,4% de la population totale des ovins au Maroc. La race Boujaâd est considérée de taille moyenne à grande, soit 0,70 à 0,80 m chez le mâle et 0,50 à 0,60 chez la femelle. Le poids de la brebis varie entre 45 et 60 kg et celui du mâle entre 75 à 80 kg. La tête est armée de cornes chez le mâle uniquement. Le chanfrein est droit pour la brebis, large et légèrement bombé pour le bélier.

La race Boujaâd a été reconnue officiellement par les pouvoirs publics en 1987. Depuis elle connaît un regain d’intérêt et un développement important puisqu’elle fait l’objet d’une action d’amélioration génétique et compte parmi les cinq principales races ovines rustiques du Maroc.