Les maladies du blé: identification, facteurs de développement et méthodes de lutte

Stade critique d’infection du blé

Les principales maladies foliaires du blé manifestent une explosion importante dans leur développement dès l’épiaison du blé. De plus, il est connu que ces maladies affectent essentiellement le remplissage des grains. Ainsi, la stratégie de lutte contre ces maladies doit cibler la protection des deux dernières feuilles de la plante de blé.

Détermination des risques d’infection et décision de traitement

Les septorioses

Suite à la détection des symptômes de la maladie sur les feuilles inférieures du blé, la décision du traitement fongicide est prise lorsque les conditions de la dissémination verticale des spores sont présentes. Les précipitations constituent le facteur de contamination principal. Les spores qui sont produites dans les pycnides des feuilles basses, ne peuvent être transportées sur les feuilles du haut que par l’énergie cinétique fournie par les gouttes de pluie. L’accumulation de 15 mm de précipitation en une ou deux journées consécutives résulte en un développent significatif de la maladie en absence d’intervention fongicide au moment opportun.

Une fois les risques d’expansion de la maladie sont identifiés, on peut avoir recours aux fongicides, pour éviter des pertes importantes de rendement. Nous citons l’exemple d’un essai conduit en irrigué dans le Gharb (voir photos). Le traitement fongicide du blé a été effectué au stade gonflement après avoir observé le développement de la septoriose sur les 3 premières feuilles. Le traitement effectué a permis un gain de rendement de 30% par rapport au témoin non traité.