La fertilisation foliaire calcique: remède contre l’éclatement du fruit du clémentinier ‘Marisol’

L’éclatement des fruits de la clémentine ‘Marisol’ est un sérieux problème rencontré dans la région du Gharb. Il touche 15 à 40 % des fruits et cause une perte de 3 à 7 T/ha. Pour remédier à ce phénomène, nous avons testé des applications foliaires de calcium.

Une expérimentation a été conduite dans un verger d’agrumes chez un agrumiculteur privé. Deux sources de calcium, sous forme d’engrais minéraux solubles, en deux et trois applications foliaires sont testées sur le clémentinier ‘Marisol’: nitrate de calcium Ca(NO3)2 à 2 et 4 % et chlorure de calcium CaCl2 à 0,2 et 0,3 % dans l’objectif de déterminer la dose, le nombre d’applications foliaires et la source de calcium les plus efficaces dans la diminution du taux d’éclatement des fruits.

Télécharger

Les mesures ont concerné la teneur en calcium dans les feuilles traitées et non traitées, la teneur en calcium dans l’écorce des fruits éclatés et normaux et le nombre des fruits éclatés. Les applications foliaires à base de calcium, notamment celles de Ca(NO3)2 à 2% en 3 applications au stade 10 mm de diamètre du fruit ont permis la réduction de la sévérité de l’éclatement du clémentinier ‘Marisol’ de 60% par rapport au témoin non traité. CaCl2 à 0,2 %, en 2 et 3 applications, a également réduit l’éclatement des fruits mais à 0,3 % il a causé des brûlures des feuilles. La fertilisation foliaire calcique a augmenté le rendement de 14%, soit 3,3 T/ha.

Introduction

D’après les prospections menées dans des vergers de clémentinier ‘Marisol’ de la région du Gharb, le phénomène d’éclatement des fruits est important avec 15 à 40% de fruits touchés et une perte de production de 3 à 7 T/ha.

Après une étude bibliographique approfondie qui a conclu que la fertilisation foliaire calcique pourrait apporter une solution à ce problème; nous avons mené un essai de fertilisation foliaire à base de calcium dans un verger de clémentinier ‘Marisol’ dans la région du Gharb (Belksiri).

La paroi cellulaire du fruit d’agrume est composée de cellulose, de glycans, de polysaccharides pectiques, de protéines, de lignine, de cires et d’eau. La manière dont chacun de ces composés est lié à d’autres contribue à la force et à la rigidité de la paroi cellulaire. Par exemple, les celluloses sont liées entre elles par les liaisons hydrogène relativement faibles. Cependant, il y a tellement de ces liens que cet ensemble crée une structure forte. Les polysaccharides pectiques sont différents, ils sont joints par le calcium. L’ensemble de ce complexe de polysaccharides forme un gel.

La liaison correcte des polysaccharides pectiques par le calcium est essentielle, parce que ce composant de la paroi cellulaire détermine le degré de porosité de la cellule.

Les végétaux qui ont suffisamment de calcium possèdent des parois cellulaires rigides et résistent alors aux maladies et aux problèmes de qualité qui peuvent affecter la valeur marchande des récoltes. Chez les agrumes, les défauts du fruit incluent l’éclatement de la peau du fruit. Cet éclatement, connu comme désordre physiologique, s’appelle Creasing ou albedo breakdown; il se produit  pendant la phase du grossissement du fruit.

Pendant que le fruit se développe, la division et l’élongation cellulaire de l’albedo devient plus accélérée que celle du flavedo, de ce fait, la peau externe du fruit (écorce) développe des ondulations et des plis qui conduisent à un éclatement brusque de celle-ci. Il a été suggéré que la rupture de cette paroi est liée à un déficit du calcium. Cependant, beaucoup de facteurs sont associés à ce phénomène, y compris la nutrition minérale, les pratiques en matière d’irrigation, le climat et le nombre de fruits sur l’arbre.

Il a été rapporté qu’une nutrition adéquate en calcium est bénéfique pour un développement normal du fruit, ceci à plusieurs niveaux: une bonne nouaison, une résistance élevée aux maladies et une formation des racines en masse. L’un des effets majeurs du calcium réside dans son rôle signifiant dans la structure de la paroi cellulaire sous forme de calcium-pectate.

A cet égard, les applications foliaires à base  de calcium (Ca) jouent un rôle remarquable en termes de production et de qualité des fruits d’agrumes. Le ratio K/Ca est aussi un bon indicateur à prendre en considération pour palier au problème d’éclatement du fruit et que la fertilisation foliaire calcique peut constituer le meilleur remède à ce problème.

Le chlorure de calcium (CaCl2) est facilement absorbé par la cuticule. Le calcium sous forme de Ca(NO3)2 pénètre moins facilement dans la cuticule.