Les maladies du blé: identification, facteurs de développement et méthodes de lutte

La résistance variétale

La résistance variétale quand elle existe, reste la méthode de lutte la plus économique et la plus pratique contre les maladies foliaires du blé. Des indications sur les niveaux de résistance des principales variétés de blé cultivées au Maroc sont données dans les tableaux 3 et 4, voir fichier PDF. Ces informations ne sont qu’indicatives, étant donné que la résistance n’est pas un caractère stable et qui peut être surmonté par de nouvelles souches des agents pathogènes concernés.

Lutte chimique contre les maladies foliaires

Les fluctuations annuelles dans les conditions climatiques rendent difficile l’établissement d’un programme de lutte chimique contre les maladies foliaires dans un contexte économique acceptable. Le recours à la lutte chimique est cependant impératif lorsque le risque de développement des maladies foliaires se présente. Ce risque est mesuré par l’évaluation de plusieurs facteurs:

– potentialité et niveau de sensibilité de la variété;
– précédent cultural;
– taux de contamination des résidus en cas d’un précédent blé;
– détection des premiers symptômes;
– conditions climatiquesfavorables;
– coût du traitement.