Valorisation du figuier de barbarie en élevage

Production de fruits

L’importance économique de la culture réside dans ses fruits dont la valeur nutritive est comparable à celle des fruits juteux type poires, pommes, abricots et oranges. Ils sont considérés comme une bonne source de vitamine C avec un apport énergétique important. La teneur en sucre de la plupart des variétés est relativement élevée (12 à 17 %).

Les fruits sont consommés à l’état frais, séchés, congelés, confits ou transformés en jus concentré, en boisson alcoolisée, en confiture ou en huile alimentaire de la graine.

Au Maroc, les figues de barbarie sont généralement consommés à l’état frais et font l’objet de cueillette et de vente au niveau des régions de production et des centres urbains avoisinants et dans une moindre mesure à l’état séché, notamment au sud du pays.

Les rendements varient d’une localité à une autre. En Italie, le rendement moyen d’un verger en production âgé de plus de 8 ans est de 12 à 30 t / ha avec un revenu de 2000 à 6000 $ USA/ha/an. En Israël, un verger âgé de 9 ans produit 25 t/ha avec un revenu de 2000 $ USA/ha/an.

Au Maroc, les rendements varient de 8 à 25 t/ha d’une année à l’autre selon les précipitations, avec un revenu annuel de 10000 à 30000 Dh/ha.

Alors qu’au Mexique, les rendements sont relativement faibles dans la majorité des plantations commerciales, soit 2 à 8 t/ha, ceci est dû partiellement au fait que la plupart des producteurs ne pratiquent pas certaines techniques culturales telles que la fertilisation et la taille.

Production de fourrage

Le cactus constitue une source fourragère sur pied pour l’alimentation du bétail. Il est utilisé pour cette fin sous forme de fruit non accepté par l’homme, des pelures, des raquettes débarrassées d’épines coupées en petits morceaux, et mélangés avec d’autres aliments de bétail.

La production de matière sèche varie de 10 à 30 t/ha selon le mode de conduite de la culture et de l’espèce cultivée (inerme ou avec épines).

Production maraîchère

Les cultivars inermes de cactus sont utilisés pour la production de jeunes raquettes qui sont consommées en tant que légumes. Ces jeunes raquettes sont appelées Nopals ou Nopalitos au Mexique et au sud des Etats-Unis où vit une large population mexicaine. Celles-ci sont préparées sous différentes formes; comme composantes de salades, cuites avec de la viande et des œufs, ou sous forme de délicieuses tartes, avec une saveur de pomme, reflétant le niveau élevé d’acide malique contenu dans les pommes et les Nopalitos.

La valeur nutritive des Nopals est similaire à de nombreux légumes à feuilles telles la laitue ou les épinards. Ils sont considérés comme une source importante en vitamines et en minéraux, principalement le calcium et le fer.

Le Mexique en produit annuellement plus de 230 000 tonnes dont 2000 à 3000 tonnes font l’objet d’exportation sur le marché américain. Les Nopalitos sont traditionnellement emballés dans des ballots ronds avant d’être expédiés aux marchés.

Les plantations destinées à la production de Nopalitos sont intensives, 40000 plants/ha, soit 0.3 m entre plants et 0.8 m entre lignes. La première récolte peut être effectuée 3 à 4 mois après plantation avec un rendement de 80 à 90 t/ha.

L’utilisation pour une fin maraîchère n’a jamais été exploitée au Maroc.

Autres utilisations

Elles concernent principalement les domaines suivants:

  • L’apiculture: les fleurs de cactus constituent une source nutritive très appréciée par les abeilles, d’où la possibilité de développer l’apiculture en parallèle. Dans la région de Tiznit, l’apiculture dépend essentiellement de la culture du figuier de barbarie. Avec un calendrier apicole qui dure sept mois (mars-septembre), l’activité des abeilles a lieu sur les fleurs de l’Opuntia ficus-indica pendant trois mois (avril–juin). Les rendements des ruches dans la région sont de 1 à 4 litres ce qui constitue une source financière importante pour les paysans.
  • La médecine: l’usage médicinal des opuntias se traduit par l’utilisation de différentes parties de la plante. Les fruits sont connus partout au Maroc par le fait qu’ils arrêtent les coliques et les diarrhées. En Australie et en Afrique du Sud, l’effet hypoglycémique des Nopalitos est utilisé pour le traitement des diabètes non dépendants de l’insuline. En Sicile, le thé préparé avec des fleurs d’Opuntia ficus-indica est utilisé comme traitement contre les maux des reins. Le mucilage isolé des raquettes permet de réduire aussi le cholestérol total dans le sang. Les cladodes sont utilisés pour traiter les inflammations, de même des préparations de fleurs sont utilisées comme substances antidiurétiques. En Israël, les capsules des corolles des fleurs séchées sot utilisées comme remède au dysfonctionnement de prostate.
  • Fabrication des produits cosmétiques: les Nopalitos sont utilisés aussi au Mexique pour la fabrication de shampooings, d’assouplissants de cheveux, de crèmes et de laits hydratants pour le visage. En Israël, les graines sont écrasées pour en extraire une crème pour la peau.
  • Production industrielle: En Afrique du Sud et au Mexique, on a intensifié l’élevage des cochenilles Dactylopius coccus costa ou Dactylopius opuntiae cockerell sur l’opuntia sous tunnels pour la production d’une teinte rouge (le carmin) produite par les femelles qui prolifèrent sur des raquettes saines, en prélevant des substances nutritives du phloème. Cette teinte est très demandée en industrie alimentaire, médicinale et cosmétique comme colorant naturel.

D’autre part, au Mexique et dans beaucoup de pays latino-américains, plusieurs sous-produits peuvent être extraits à partir des fruits, tels que les jus, les concentrés, les confitures, du miel “miel de tuna” et une boisson alcoolique nommée “colonche” produite au Mexique. Dans les déserts du Negev en Israël, les fruits sont utilisés aussi pour produire des glaces.