La résistance aux anthelminthiques chez les ruminants: Situation actuelle et mesures de contrôle

Les strongyloses gastro-intestinales sont des parasitoses fréquentes chez les animaux de rente. Elles sont dues à une quinzaine des parasites ronds présents à divers niveaux du tube digestif (caillette, intestin grêle, gros intestin) de leur hôte occasionnant ainsi des dommages d’intensité variable: une baisse des performances zootechniques: fertilité et croissance réduite, diminution de la production en lait et en viande et parfois de la mortalité des animaux les plus infestés.

Afin de lutter contre ces parasitoses, l’éleveur se base sur l’usage des produits de synthèse: les anthelminthiques. Malheureusement, l’usage intensif des produits à large spectre a progressivement débouché sur l’émergence de souches de parasites capables de résister à l’action de ces substances. Sur le terrain, cette perte d’efficacité se traduit par des échecs thérapeutiques perceptibles à des degrés variables par le vétérinaire et l’éleveur.

Télécharger

D’abord localisées, les résistances des nématodes digestifs des petits ruminants aux anthelminthiques sont devenues un phénomène cosmopolite décrit depuis plusieurs années et le Maroc ne fait pas l’exception à la règle.

Les chimiorésistances peuvent devenir une cause importante de pertes économiques pour les éleveurs si rien n’est fait. Le nombre de familles chimiques utilisables est limité et le sera de plus en plus, notamment à cause du coût élevé de développement de nouveaux antiparasitaires (environ 200 millions de dollars de la découverte à la mise sur le marché). Il est donc indispensable de limiter et de contrôler les résistances aux antiparasitaires afin de prolonger le plus longtemps possible l’efficacité thérapeutique des anthelminthiques actuels.

D’une manière simplifiée pour une thématique complexe, l’auteur se propose de définir le phénomène de la résistance, son importance, les facteurs favorisant son apparition, les techniques permettant sa détection et son diagnostic et enfin comment peut-on éviter son apparition et que faire lorsqu’il existe.

Actuellement quatre grands groupes d’anthelminthiques d’usage courant sont (1) les Benzimidazoles et Probenzimi-dazoles, (2) Les Imidazothiazoles et Tetra-hydrpyrimidines, (3) les Slicylanides et (4) les Avermectines (Tableau 1).