30 C
New York
jeudi, juillet 18, 2024

Buy now

Prévisions de la récolte céréalière marocaine en 2022-2023: 55,1 millions de quintaux

28/04/2023 (Communique du Ministère de l’agriculture)

Une production céréalière de 55,1 millions de quintaux pour la campagne 2022/2023,  soit une hausse de 62%  par rapport à la campagne précédente,  malgré un contexte climatique difficile.

La production prévisionnelle des trois céréales principales au titre de la campagne agricole 2022/23 est estimée à près de 55,1 Millions de quintaux contre 34,0 Millions de quintaux en 2021/22. Il s’agit d’une hausse considérable de l’ordre de 62% par rapport à la campagne précédente.
Cette production est issue d’une superficie semée en céréales principales de 3,67 Millions d’Hectares contre 3,57 Millions Hectares en 2021/22, soit une hausse de 2,8%.
Par espèce, cette production est répartie comme suit :
  • Blé tendre (29,8 Millions de quintaux),

  • Blé dur (11,8 Millions de quintaux) 

  • Orge (13,5 Millions de quintaux).

Quatre régions participent à hauteur de 82,9% de la production nationale, notamment, Fès-Meknès (27,1%), Rabat-Salé-Kénitra (26,5%), Grand Casablanca-Settat (16,9%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (12,4%).
Au 27 Avril 2023, La campagne agricole a enregistré un cumul pluviométrique de 207 mm, soit une baisse de -36% par rapport à une année normale (322 mm) mais une hausse de 13% par rapport à la campagne précédente (184 mm) à la même date. La campagne agricole s’inscrit par ailleurs dans une séquence climatique de 5 années difficiles marquées par la succession des années sèches (4 sur les 5 dernières années).
Le début de la campagne a été caractérisée par des conditions climatiques défavorables avec un retard des premières pluies et un déficit hydrique notable et une répartition spatiotemporelle inadéquate. En particulier, depuis le mois de septembre jusqu’à la 1ère décade du mois de novembre 2022, les conditions climatiques ont retardé l’installation des cultures d’automne et impacté négativement l’état des parcours. Les pluies ont été concentrées sur la période de la deuxième décade de novembre 2022 à fin février 2023. De faibles précipitations ont été enregistrées en mars et début avril sur certaines régions.
Le taux de remplissage des barrages au 27 Avril est de 33%, contre 31% à la même période de la campagne précédente. La retenue totale nationale à usage agricole a atteint près de 4,48 Milliards de m3 contre 4,26 milliards la campagne précédente à la même période. En dehors des régions du Gharb et du Loukkos où l’irrigation continue normalement, les autres grands périmètres ont subi les restrictions voire l’arrêt de l’irrigation. En effet, de grands barrages affichent de faibles taux de remplissage, notamment dans les régions du Haouz et Tadla.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: