Ravageurs et maladies de l’arachide: Identification et moyens de lutte

Principaux ravageurs

Les chenilles défoliatrices
Spodoptera littoralis

Le papillon a une envergure de 35 à 45 mm, les ailes antérieures sont ornées de lignes et de dessins blanc jaunâtre enchevêtrés. Les ailes postérieures sont blanches (Figure 8, voir fichier PDF). L’oeuf mesure environ 0,5 mm de diamètre.

La chenille est de couleur très variable: grise, noire, brune, rougeâtre; avec 2 taches triangulaires noires situées au dernier segment abdominal. Elle mesure 3 mm après éclosion et environ 30 mm au dernier stade (Figure 9, voir fichier PDF).

La chrysalide, de forme ovale et rougeâtre mesure 15 à 18 mm de long.

S. Littoralis est une espèce migrante dont les papillons sont à moeurs nocturnes, attirés par les terrains irrigués. La femelle est très prolifique, sa fécondité varie de 1000 à 4000 oeufs. Ceux-ci sont déposés sous formes d’ooplaques de plusieurs centaines d’oeufs recouvertes d’écailles, à la face inférieure des feuilles (Figure 10, voir fichier PDF).

Après éclosion, les chenilles restent groupées et commencent à se disperser à partir du 3ème stade; 5 à 7 générations annuelles chevauchantes se succèdent au Maroc, selon les régions.

Les chenilles consomment le feuillage avec voracité et peuvent détruire des plantes entières.

Spodoptera exigua

Un petit papillon de 25 à 30 mm d’envergure, les ailes antérieures sont brun terreux plus ou moins sombres, avec des taches réniformes et orbiculaires bien dessinées. Les ailes postérieures sont blanches, semi-transparentes avec des nervures foncées et bordées de brun noir diffus sur leur bordure.

La chenille a un avant corps aminci régulièrement jusqu’à la tête qui est petite et tachée de noir; l’abdomen, dorsalement vert clair à brun terreux et ventralement rougeâtre à jaunâtre a une bande latérale blanche ou jaune, surmontée d’une fine ligne noire; elle mesure 25 à 30 mm en fin de croissance (Figure 11, voir fichier PDF).

S.exigua est une autre espèce migrante. Ses oeufs sont déposés également sous forme d’ooplaques recouvertes d’écailles.

Les jeunes chenilles se dispersent rapidement et ne consomment que le parenchyme des feuilles; à partir du 3ème stade, la feuille entière peut être dévorée. La nymphose a lieu dans le sol, à une faible profondeur. Plusieurs générations chevauchantes évoluent au cours de l’année.

Helicoverpa armigera

Le papillon mesure environ 35 à 40 mm d’envergure, les ailes antérieures sont ornées, le long de leur marge externe, d’une ligne de 7 à 8 points noirs, et d’une bande brune transverse marquée de points clairs à centre noir (Figure 12, voir fichier PDF).

Les oeufs, striés, mesurent 0,5 mm de diamètre. La chenille est jaune verdâtre recouverte de rugosités constituées de fines spinules, avec une ligne blanche à jaune clair parcourant les flancs de l’abdomen; elle mesure 35 mm au dernier stade (Figure 13, voir fichier PDF). La chrysalide est brun jaune mesure 18 mm de long.

Le papillon vole au crépuscule. La femelle a une fécondité très élevée, allant jusqu’à 4000 oeufs. Ceux-ci sont pondus isolément et rarement par groupe de 2 à 3.

L’espèce peut effectuer des déplacements importants et hiverner à l’état de nymphes en diapause induite par les photopériodes courtes et surtout les températures inférieures à 20°C. La nymphose a lieu dans le sol, à faible profondeur. Il y a 5 générations annuelles chevauchantes au Maroc, de mai à novembre.

L’espèce est cosmopolite et très polyphage attaquant surtout les organes fructifères des plantes mais aussi le feuillage. Les jeunes chenilles attaquent le parenchyme inférieur des feuilles; les plus âgées dévorent le feuillage.

Chrysodeixis chalcites

Le papillon a une envergure de 32 à 37 mm, les ailes antérieures présentent 2 taches blanches ovoïdes très visibles (Figure 14, voir fichier PDF).

L’oeuf, de couleur blanc crème très pâle à hyalin, est sphérique, légèrement aplati en son sommet, mesure 0,6 mm de diamètre.

La chenille, de couleur verte, possède des poils rigides et seulement 3 paires des fausses pattes abdominales lui conférant cette démarche arpenteuse, elle mesure 45 mm en fin de développement (Figure 15, voir fichier PDF).

La chrysalide, mesurant 15 mm de long, est verdâtre, enfermée dans un cocon blanc tissé et très lâche. Cette espèce est migrante dont les adultes sont à moeurs nocturnes fréquentant surtout les lieux abrités.

Les femelles ont une fécondité très élevée, de l’ordre de 3000 à 4000 oeufs, déposés isolément à la face inférieure des feuilles de diverses plantes cultivées.

La nymphose a lieu dans un réseau de fils souvent à l’intérieur d’une feuille pliée. Le cycle, de l’oeuf à l’adulte, varie de 5 à 9 semaines. L’espèce évolue en plusieurs générations annuelles chevauchantes.