Valorisation de la figue au Maroc

Traitement des figues au niveau des coopératives

Le séchage solaire, tel qu’il est pratiqué par les agriculteurs, est une technique peu coûteuse mais demande beaucoup de temps. De plus, la qualité du produit n’est pas satisfaisante à cause des altérations  lors du séchage et de la conservation.

Face aux contraintes précitées, l’Etat a lancé un programme d’organisation de la profession, d’une part par la création de coopératives et associations d’agriculteurs au niveau des principales zones de production et d’autre part par le financement de la création de petites unités industrielles capables de réaliser le séchage, le conditionnement et la commercialisation des figues selon les normes demandées.

On dénombre actuellement 5 unités: 2 dans la région de Taounate; 2 dans la région de Chefchaouen et une à Zerhoun. Ces coopératives achètent les figues chez les agriculteurs ou dans les souks. Celles–ci ont déjà subi un séchage partiel au niveau des exploitations. Les activités des coopératives comportent les opérations de triage, calibrage, trempage et blanchiment, séchage, fumigation, conditionnement et emballage du produit fini.