Valorisation de la figue au Maroc

 Récolte de la figue fraîche

La figue fraîche est très fragile et rapidement périssable à la température ambiante. Elle peut se conserver, au réfrigérateur, pendant une semaine au maximum. Elle est riche en sucres et attire fortement les insectes et les oiseaux.

La figue fraîche doit être cueillie à un stade végétatif très proche de la maturité. La couleur et la fermeté du fruit sont les seuls critères généralement retenus pour juger de la maturité. Un fruit assez ferme est moins riche en sucres et n’a pas encore acquis les caractéristiques organoleptiques souhaitées. Un fruit trop mur est très riche en sucres mais se ramollit et s’altère très rapidement; ce qui rend son transport et sa conservation très délicats. Le moment optimal de récolte est intermédiaire entre ces deux stades.

Pour préserver la qualité du fruit, la récolte se fait la matinée, en temps frais, ou en fin de journée. Elle est faite à la main en détachant les fruits un à un des rameaux de l’arbre. Le fruit doit être manipulé avec beaucoup d’attention en prenant garde de ne pas abîmer sa peau qui doit rester intacte sur le fruit. Lors de la cueillette, le latex s’écoule du fruit et de l’arbre. Il est très corrosif lorsqu’il touche la peau. On utilise des paniers tressés en roseau indéformable pour ne pas abîmer les fruits et garantir l’aération et le ralentissement des altérations.

Le développement de l’infrastructure routière en zones montagneuses a fortement encouragé la vente des figues en frais.

Les figues fraîches sont exposées à la vente dans des paniers en roseau ou dans des cagettes en plastique ou en bois de capacité allant de 2 à 15 Kg. Les grands emballages ont l’inconvénient de provoquer l’entassement et la déformation des fruits lors du transport et du déplacement des caisses. Il s’écoule alors un jus sucré propice aux réactions de fermentation.

Bien que le figuier ne bénéficie pas encore d’une conduite culturale convenable, sa productivité est très importante. Les enquêtes réalisées à Zerhoun montrent qu’en plus de la production des figues fleurs pour les variétés bifères, les variétés Hazat, Lamdar, Chaâri et Rahmoun, âgées de plus de 30 ans, donnent des rendements allant de 100 à 150 kg de figues par arbre. Le secteur emploie une main d’œuvre essentiellement féminine  pendant une période d’environ 3 mois.