16.8 C
New York
mercredi, mai 25, 2022

Buy now

Développement des Cultures Fruitières Tropicales au Maroc

Situation au Maroc

Situé entre 21 et 36° latitudes Nord, le Maroc est limité par la mer Méditerranée au Nord et par l’océan atlantique à l’Ouest. Il est caractérisé par une diversité topographique et climatique. Ainsi, on distingue la présence de la zone côtière de basse altitude localisées le long de l’atlantique, de zones montagneuses au niveau de l’Atlas et du Rif et des plateaux et vallées fertiles, et enfin des zones semi-arides et arides à climat sec, à l’Est, au Centre et au Sud du pays. Le climat prédominant au niveau de la zone nord du pays est méditerranéen, avec des hivers doux et des étés secs. Au sud, le climat est plutôt sec, aride à semi-aride.

Du fait de sa position géographique privilégiée et de sa diversité topographique et climatique, le Maroc offre la possibilité de culture d’une multitudes d’espèces horticoles. Ainsi, peuvent être plantées les espèces tempérées telles que le cerisier, le pommier, et le pêcher, ayant besoin de froid hivernal suffisant pour lever leurs dormances; les espèces subtropicales à feuilles persistantes telles que les agrumes, l’olivier et l’avocatier, et les espèces tropicales telles que le bananier. Dans ce dernier cas, il est généralement nécessaire, de point de vue économique, de procéder à la culture de ces espèces sous-abri, surtout du fait de leurs exigences climatiques particulières, notamment thermiques.

Compte tenue de ces atouts, l’horticulteur marocain dispose d’une importante marge de manœuvre lui permettant de diversifier ses cultures et de mieux valoriser ses terres et, en conséquence, améliorer le revenu de son exploitation. Des actions bien étudiées et concertées sont à même de permettre un développement conséquent à l’échelle de nombreuses régions du pays.

Parmi une centaine d’espèces recensées, les cultures fruitières tropicales, exception faite du bananier, les mieux adaptées au conditions du Maroc et pouvant être développées à moyenne, voir à grande échelle pour certaines d’entre elles, sont l’Ananas, le Papayer, le Manguier, l’Avocatier et le Chérimolier. D’autres espèces prometteuses peuvent aussi être recommandées, mais ne peuvent être considérées qu’à petite à très petite échelle. Celles-ci incluent le Litchi et le Sapotier blanc.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: