Les agrumes

LES AGRUMES

Importance et aire de culture

La culture des agrumes (oranger: Citrus sinensis et citronnier: Citrus limon) couvre actuellement une superficie de 74.800 ha, soit environ 10% de la superficie totale occupée par l’arboriculture fruitière. Les orangers seuls occupent 44.500 ha dont 28.250 ha de Maroc Late et 16.250 ha de Washington Navel. La production totale en agrumes a atteint 1.324.000 T dont 530.000 T de Maroc Late, 343.000 T en Clémentine et 277.000 T en Navel. Les exportations sont de l’ordre de 550.000 T. Les grandes zones de production par ordre d’importance sont le Souss-Massa, le Gharb, le Moulouya, le Tadla, Béni-Mellal, le Haouz et le Loukkos.

Télécharger

Exigences agro-climatiques

L’Oranger et le Citronnier sont des espèces subtropicales qui se développent dans des zones où le gel est absent. A -3°C, le gel peut affecter dangereusement le feuillage. A -9°C, la charpente est détruite. L’activité de croissance commence à 13°C et se poursuit jusqu’à 36°C. Le zéro de végétation admis est de 12,8°C. Les agrumes subissent deux périodes de dormance: (1) une dormance d’été qui se produit en jours longs et chauds, (2) une dormance d’hiver survenant en jours courts et froids.

Une humidité atmosphérique pendant la saison chaude peut provoquer des attaques de phytophthora. Des vents secs l’été amplifient la chute de Juin des fruits. Les vents, s’ils sont violents provoquent la chute des fruits et le bris des branches.

Les agrumes se développent sur des sols aussi différents que des alluvions peu argileuses (Dess), des sols argileux (Hamri), des sols sableux (Rmels) que des sols noirs très argileux (Tirs). En règle générale, il faut éviter les sols trop lourds ou très limoneux. Dans ces types de sol, les orangers présentent des fruits petits, à épiderme grossier, moins juteux et moins sucrés qu’en sols sableux. Le pH idéal serait entre 5,5 et 7,5.

Les variétés

Le matériel végétal est très diversifié. Au sein des grands groupes tels que les Navels, les Valencia Late et les Clémentines, des mutations spontanées ont été sélectionnées pour des caractères spécifiques qui apportent un progrès sensible au niveau de la qualité ou du rendement. Ainsi par exemple à côté de Washington Navel, on trouve Nevelina et Newhall, deux Navel précoces et Navelate, une Navel tardive. Cadoux, Carte Noire, G. Pourreron, Caffin, Nour sont toutes des sélections marocaines de clémentinier. En matière de citronnier, on trouve Eureka, Lisbone, Santa Teresa mutant de Feminello etc…

Le porte-greffe le plus utilisé au Maroc est le Bigaradier qui présente une bonne résistance à la gommose, une compatibilité satisfaisante avec les grandes variétés commerciales, une production abondante de fruit de qualité. Malheureusement, c’est un porte-greffe très sensible à la Tristeza, une maladie à virus qui sévit dans plusieurs pays méditerranéens en particulier en Espagne et à Madère. L’Espagne a d’ailleurs complètement supprimé le Bigaradier de ses cultures d’agrumes. Les porte-greffe de remplacement sont les Citrange Troyer et Carrizo, les deux tolérants à la Tristeza.