16.8 C
New York
mercredi, mai 25, 2022

Buy now

Développement des Cultures Fruitières Tropicales au Maroc

Le Manguier (Mangifera indica)

Du fait de la sensibilité du manguier au gel, aux vents et à la salinité, un choix plus rigoureux du site de plantation doit être fait, surtout dans le cas des cultures en plein champs, et une surveillance particulière des plants doit être menée surtout lors des premières années de culture. En plus de la mise en place de brise-vents, des petits abris individuels, confectionnés localement, sont utilisés sous nos condition pour protéger les plants dès la plantation.

Du fait du grand développement des arbres avec l’âge, l’ancrage doit être parfait et des arrachages sont nécessaire dans le cas de plantation à forte densité. La densité pratiquée est de l’ordre de 270 arbres/ha (6×5).

Parmi les cultivars plantés figurent Tommy Atkins, Keitt et Maya. Le poids moyen, la forme, l’importance de la pulpe et la présence de fibres sont parmi les paramètres de qualité des fruits pris en considérations. Le prix des plants actuellement pratiqué reste élevé.

La fertigation est déjà pratiquée au niveau de certaines exploitations. La taille est très limitée et l’anthracnose est la maladie à redouter chez cette espèce, bien que certaines variétés sont réputée être tolérantes. Etant donné que cette culture est d’introduction relativement récente (plantations relativement jeunes) et que les superficies sont réduites, il serait prématuré de porter un jugement adéquat sur le potentiel de production de cette espèce sous nos conditions. Néanmoins, les rendements enregistrés actuellement restent très en deçà du potentiel de production rapporté ailleurs (15-20 T/ha).

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: