Fertilisation Minérale des Cultures Les éléments minéraux secondaires et oligo-éléments

Le zinc (Zn)
Rôles physiologiques

Elément indispensable dans le métabolisme de la plante, le zinc est l’activateur de l’enzyme anhydrase carbonique, enzyme essentielle pour l’utilisation de l’acide carbonique.

Le zinc est un activateur de plusieurs autres métalo-enzymes, c’est le cas des déshydrogénases en particulier, la déshydrogénase de l’acide glutamique, la déshydrogénase de l’acide lactique et la déshydrogénase de l’alcool, ainsi que certaines protéases et peptidases.

De même, le zinc contrôle la synthèse de l’acide indolacétique qui est un régulateur de croissance très important pour la plante, et augmente la résistance des plantes aux maladies fongiques.

Déficience

Le zinc étant caractérisé par une adsorption élevée, il est fortement lié au complexe du sol sous la forme Zn2+, ZnCl ou Zn(OH)+. Sa mobilité et sa concentration sont très faibles.

Le pH est considéré le facteur le plus déterminant dans la déficience relative du zinc, notamment lorsque la teneur du zinc dans la solution du sol est faible. Le pH influence la mobilité et la concentration du zinc dans la solution du sol. La mobilité du zinc dans la solution du sol diminue avec l’augmentation de pH du sol. Il a été également démontré que l’acidification du milieu rendant le pH de 6,5 à 5,3 augmente l’assimilation de zinc de 50 %.

La déficience en zinc a un effet négatif sur la fructification et le développement embryonnaire; peu de graines sont formées et les fruits sont de calibre médiocre.

Les symptômes de carence en zinc chez les monocotylédones, et particulièrement chez le maïs, se caractérisent par l’apparition des bandes chlorotiques vert-jaune pâle et souvent blanches de part et d’autre de la nervure centrale des feuilles. Si la carence persiste, les bandes se nécrosent. En cas de déficience grave, les jeunes feuilles prennent une couleur blanche ou jaune claire; c’est la maladie de “white bud” ou bourgeon blanc.

Le symptôme typique chez les arbres fruitiers est la disposition des feuilles en rosettes. Des petites feuilles étroites, tachetées et serrées sont formées à la fin des nouvelles pousses; aussi appelée maladie de “little leaf”. La déformation et la chute prématurée des feuilles ainsi que la déformation des fruits sont le résultat de l’insuffisance de l’auxine suite au manque de zinc.

Chez les agrumes, les signes les plus typiques sont des malformations, un aspect chlorotique qui se traduit par une marbrure jaune crème sur un fond vert foncé; c’est la maladie de “bottle leaf” qui caractérise les citrus.

Correction

L’absorption du zinc par les plantes ne dépasse guère 0,5 Kg/ha/an. Dans la pratique, la carence en zinc est facilement corrigée par pulvérisation foliaire ou par apport au sol. Les apports au sol sont plus efficaces pour la correction de cette déficience et ne peuvent être substitués par la pulvérisation foliaire si la déficience est grave. Le sulfate de zinc (ZnSO4) est largement utilisé en raison de sa grande solubilité. L’oxyde de zinc (ZnO) est également efficace si sa granulométrie est fine. Dans les sols acides, on recommande la pulvérisation foliaire utilisant des formes de zinc à faible assimilation car ZnSO4 est rapidement lessivé. Le tableau 4 (voir fichier PDF) propose les principales sources de zinc.