Réutilisation des eaux usées en agriculture au niveau des petites et moyennes communes

Filière d’épuration des eaux usées à Drarga

L’infiltration-percolation consiste à infiltrer les eaux usées issues de traitements primaires ou secondaires (cas de Drarga: un bassin anaérobe de décantationet un bassin anaérobe de dénitrification); dans des bassins remplis de massifs sableux (Cas de Drarga: cinq bassins d’infiltration en parallèle et fonctionnant de manière séquentielle, schéma ci-dessous). Les matières en suspension sont arrêtées à la surface du massif filtrant, leur accumulation entraîne un colmatage qui doit être géré en alternant phases d’infiltration et phases de séchage avec raclage des boues. Les micro-organismes contenus dans l’eau usée sont éliminés par adsorption et biodégradation microbienne.

Les protozoaires et les helminthes sont retenus dès les premiers centimètres du sol. Ce type d’épuration nécessite une infiltration en milieu non saturé permettant une aération et oxygénation pour l’oxydation des matières organiques et de l’azote ammoniacale. Un système de re-circulation des eaux épurées et un traitement tertiaire par une roselière permettront de rabattre les concentrations nitriques à environ 30 mg/l.

D’après les performances escomptées et les expériences acquises dans la station de Ben Sergao, les performances épuratoires de cette filière de traitement permet d’obtenir des effluents de catégorie A, d’après les normes de l’OMS.

Performances épuratoires du système d’épuration des eaux usées à Drarga

D’après l’étude de faisabilité, la composition escomptée des eaux usées épurées par le procédé d’infiltration-percolation avec la variante de dénitrification est rapportée dans le tableau 1, voir fichier PDF.

D’après les directives microbiologiques de l’OMS (1989), les effluents de la station de Drarga correspondront à la catégorie A qui peut permettre l’irrigation des cultures dont les produits sont destinés à être consommés à l’état cru. Les autres caractéristiques physico-chimiques sont également favorables à la réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation des cultures et des espaces verts sans restriction majeure.

Stockage et régulation des eaux épurées

Le stockage des eaux épurées se fait dans un bassin jouant le rôle de réservoir de régulation de capacité 2500 m3. Cet ouvrage offre les avantages suivants:

  • garantir une offre d’eau épurée à la demande du calendrier d’irrigation des cultures et indépendamment des variations de débit journalier des effluents épurés;
  • disposer d’une réserve d’eau en cas d’arrêt momentané de la station d’épuration à cause d’une panne particulière;