Réutilisation des eaux usées en agriculture au niveau des petites et moyennes communes

Un projet de traitement et de réutilisation des eaux usées est actuellement en cours de réalisation dans le cadre du Projet global PREM(Pérennité des Ressources en Eau au Maroc). Les différentes étapes du projet sont réalisées en étroite collaboration avec la Wilaya du Grand Agadir, la commune rurale de Drarga, l’Association Al Amal et en concertation permanente avec le comité régional et multi-institutionnel de traitement et de réutilisation des eaux usées.

télécharger

La population concernée a été également sollicitée à toutes les étapes pour participer aux choix des scénarios concernant le site d’implantation de la station d’épuration ainsi que ceux relatifs aux options de réutilisation. Des ateliers basés sur l’approche participative ont été organisés à cette fin.

L’étude de faisabilité, relative à l’implantation d’un système de traitement et de valorisation des eaux usées dans la commune de Drarga, a démontré les impacts économiques et environnementaux positifs de cette action. Rappelons que la localisation du projet dans la commune de Drarga se justifie par la présence d’un réseau d’assainissement, par la non appartenance de cette commune au Schéma Directeur d’Assainissement du Grand Agadir et par le cadre associatif favorable existant qui a donné ses preuves dans d’autres actions très significatives dont l’alimentation en eau potable et l’organisation de diverses campagnes de sensibilisation.

Il convient aussi de rappeler que ce projet, en plus de son impact positif irréfutable sur la protection du milieu récepteur, joue aussi un rôle de modèle pilote transposable aux communes riveraines de l’Oued Souss. Il est aussi important de souligner que le traitement des eaux usées brutes générera des effluents utilisables pour l’irrigation des cultures sur les terres disponibles à l’aval des effluents ainsi que des espaces verts.

La pratique traditionnelle de l’irrigation dans la région favorise pleinement ce type de valorisation des eaux épurées en agriculture.

Les conclusions dégagées par les études spécifiques relatives au milieu physique et aux pratiques agricoles actuelles demeurent favorables à la réutilisation des eaux usées épurées moyennant des directives permettant une réutilisation raisonnée sans impacts négatifs.

L’objet de ce bulletin est de faire un aperçu sur le contexte et la dimension du projet et de fournir quelques orientations de base concernant la pratique de réutilisation des eaux usées et la surveillance de la santé et la qualité des ressources.

La deuxième motivation de cette présentation condensée est l’information des intéressés par le domaine. En effet, la grande masse des études accumulées dans le cadre du projet n’est pas souvent facile à dépouiller.