Matériel de protection phytosanitaire des céréales: Choix, utilisation et sécurité

Entretien du matériel de traitement

Toute bouillie préparée en vue d’être appliquée laisse, selon sa nature, des dépôts plus ou moins importants dans le circuit liquide du pulvérisateur. Ces dépôts peuvent s’accumuler au cours des années et provoquer, à la longue, des incidents sur le fonctionnement de l’appareil. Par conséquent, un entretien soigné et rigoureux du pulvérisateur s’avère nécessaire. Il a pour objectifs:

– d’assurer une bonne répartition en évitant les bouchages totaux ou partiels des buses,
– d’éviter d’épandre des résidus phytotoxiques sur les cultures,
– d’augmenter la durée de vie du pulvérisateur.

D’une manière générale, on peut distinguer trois types d’entretien: un entretien journalier, un entretien après changement de traitement et un entretien en fin de campagne.

Entretien journalier

L’entretien journalier du pulvérisateur pendant la période d’utilisation est indispensable. Ce nettoyage concerne la cuve, la tuyauterie et les filtres. Il vise à éliminer les résidus des produits utilisés et les impuretés qui se trouvent généralement dans les filtres et les buses. Pendant toutes les opérations de nettoyage, il est nécessaire de porter des vêtements protecteurs appropriés qui seront ensuite rincés après leur emploi.

Si le fabricant du produit ne recommande pas une procédure de nettoyage spécifique, on peut la pratiquer de la manière conseillée ci-après:

– ne pas laisser de bouillie dans le pulvérisateur. Certains produits se déposent au fond de la cuve et risquent de colmater les filtres et les buses. L’ajustement de la quantité de bouillie préparée en fonction de la surface à traiter évite d’avoir des restes de bouillie en fin de journée de travail,

– dans le cas contraire, vider complètement la cuve des restes du produit dans un lieu loin des canaux d’irrigation, d’animaux ,

– rincer la cuve et la remplir d’eau et pulvériser ensuite. Il est important de rincer la totalité du circuit. Le nettoyage doit être fait en tenant compte des spécificités des produits souillant le pulvérisateur:

— Pour les produits huileux, employer de l’eau additionnée d’un détergent et faire suivre d’un rinçage à l’eau claire,
— Pour les herbicides hormonaux, ils sont difficiles à éliminer si la cuve est encrassée. Dans ce cas, utiliser une solution ammoniacale à 2%, puis effectuer plusieurs rinçages,
— Pour les résidus de cuivre, employer du vinaigre (1 l pour 100 l d’eau) puis laisser agir deux heures et rincer abondamment.

– démonter les buses afin de les nettoyer, il est recommandé de procéder par brossage à l’eau à l’aide d’une brosse douce, éventuellement précédé d’un trempage dans un solvant approprié,

– nettoyer l’extérieur du pulvérisateur.

Entretien après changement de traitement

L’entretien après changement de traitement a pour objectif d’éliminer du pulvérisateur toutes traces de produit pour éviter les risques de phytotoxicité lors de traitements ultérieurs. Pour cela, il est nécessaire de refaire les mêmes opérations que précédemment en ajoutant un détergent.

Entretien annuel

Après avoir terminé la campagne de traitement, il faut procéder à un nettoyage complet de l’appareil comme précédemment et le déposer dans un endroit en s’assurant qu’il sera protégé contre:

– les risques de détérioration ou de casse,
– les risques de pertes des différents organes de l’appareil (buses, manomètres, filtres …),
– les risques de détérioration par les intempéries (soleil, froid….).