5.2 C
New York
lundi, avril 22, 2024

Buy now

Viande bovine: L’Espagne premier fournisseur du Maroc en jeunes bovins pour engraissement

Production marocaine de viande bovine

Avec un cheptel bovin de 3,2 millions de têtes, le Maroc a produit 606 000 tonnes de viande bovine en 2019, réalisant ainsi un bond de 51,5% par rapport à 2008, année de début du Plan Maroc Vert. Auparavant, la filière de production de viandes rouges a été délaissée au profit des filières laitières et avicoles. La filière viande bovine marocaine est alimentée principalement par les veaux issus du cheptel laitier.
Production marocaine de viande rouge (2008-2021) (Ministère de l’Agriculture)
Pour intensifier rapidement la production de viandes rouges, le Plan Maroc Vert a institué des primes pour les veaux nés d’une insémination viande de vaches laitières, encouragé de grands projets intégrés, aménagé de marchés à bestiaux, mis aux normes des abattoirs, modernisé des boucheries et créé des unités de découpe.
En 2021, la production marocaine de viande bovine a cependant chuté à 490 000 tonnes en raison des effets de la sécheresse et du renchérissement des intrants, particulièrement l’alimentation. Ceci a conduit à l’augmentation du prix de la viande bovine pour atteindre jusqu’à 120 dh/kg en 2023 par rapport au prix habituel de 65 à 75 dh/kg. Afin de stabiliser les prix de la viande bovine, le Maroc a eu recours à l’exécution d’un programme d’importation de 200 000 bovins finis en provenance du Brésil et destinés à l’abatage.

Modèle actuel de production de viande rouge

Grâce aux efforts déployés dans le cadre du Plan Maroc Vert, le Maroc est à présent autosuffisant à 98 % en matière de production de viandes rouges bien que le pays importe près de 40 000 veaux annuellement, essentiellement de l’Espagne, pour alimenter les ateliers d’engraissement. Ces veaux sont importés à un taux de douane réduit de 2,5% dans le cadre de l’accord de libre-échange de produits agricoles avec l’Union Européenne. Les veaux importés sont des lots homogènes de taurillons âgés de 70 jours à 12 mois pesant de 300 à 350 kg au maximum, qui seront engraissés au Maroc pour être abattus une fois qu’ils atteignent le poids de 600 à 650 kg.
Les races espagnoles recommandées à l’importation sont Asturiana de la Montana, Asturiana de los Valles, Avilena-Negra Iberica, Charolesa, Fleckvieh, Limussina, Pirenaica, Retina et Rubia Gallega.
Nombre de jeunes bovins importés par le Maroc et destinés à l’engraissement (2015-2022) (Office des Changes)

Taurillons espagnols de la race Asturiana de los Valles (aseava.com/raza.aspx)

Les autres bovins d’abattage proviennent essentiellement de la filière laitière à travers le croisement terminal de la race à viande et la race laitière. Ces croisements sont réalisés à l’aide de l’insémination artificielle en utilisant des doses de semences de races à viande importées (1.283.222 doses entre 2010 et 2020) ou produites localement (3,5 millions de doses entre 2010 et 2020).
L’importation de bovins prêts à l’abattage a été autorisés à titre exceptionnel en 2023 pour faire face aux effets de la sécheresse sur la production et le prix de la viande rouge.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: