Matériel de protection phytosanitaire des céréales: Choix, utilisation et sécurité

Étalonnage du pulvérisateur tracté

Avant de procéder à l’étalonnage du pulvérisateur, il faut choisir le type de buses approprié. Ainsi, afin d’avoir une répartition homogène, il est conseillé d’utiliser des buses à fente à partir d’une pression de 1,8 bars et peuvent être employées jusqu’à 3 bars pour les herbicides. Pour les fongicides et les insecticides, on peut travailler avec des pressions entre 3 et 5 bars.

Les paramètres permettant de définir le volume de bouillie sont le débit, la vitesse d’avancement et la largeur de travail. Ainsi, connaissant le volume de bouillie par hectare, on doit procéder aux opérations suivantes:

  • Régler le régime du moteur du tracteur afin d’obtenir 540 tr/min au niveau de la prise de force

Le régime de la prise de force du tracteur a une grande importance sur le fonctionnement et le débit de la pompe, dont les caractéristiques sont calculées pour un régime de 540 tr/mn. Généralement, le régime du moteur correspondant à 540 tr/mn est donné par le constructeur du tracteur. Cependant, pour plus de précision, il est conseillé de mesurer cette vitesse à l’aide d’un compte-tour (tachymètre).

  • Mesurer la vitesse d’avancement du tracteur

Elle est déterminée par calcul, après avoir mesuré le temps nécessaire pour parcourir une distance minimum de 100 m, de préférence dans la parcelle à traiter avec la cuve à moitié remplie.

  • Déterminer le débit nécessaire à la buse pour obtenir le volume par hectare choisi

Le débit nécessaire est calculé à l’aide de la formule suivante (voir fichier PDF):

Où Q: le débit de la rampe (toutes les buses) en l/mn, V: la vitesse d’avancement en km/h et H: le volume de bouillie par hectare en l/ha.

Il y a lieu de signaler que d’autres méthodes sont employées pour déterminer ce débit, notamment à l’aide d’abaques ou de tableaux, généralement fournis par le manuel d’utilisation du pulvérisateur.

  • Régler la pression de travail compatible avec le type et le calibre des buses utilisées

Après avoir calculé le débit et choisi le calibre de la buse, la détermination de la pression se fait à partir du manuel d’utilisation du pulvérisateur. Au niveau de ce manuel, on trouve une correspondance entre la pression et le débit pour des calibres de buses bien définis.

  • Contrôler le débit réellement obtenu

La détermination du débit par des formules ou à l’aide du manuel d’utilisation ne permet pas un réglage précis (usure des buses, de la pompe). Il est donc indispensable de réaliser un étalonnage pratique en mesurant le débit d’une ou de plusieurs buses à l’aide d’un chronomètre et d’une éprouvette.

  • Contrôler le volume par hectare

Cette opération consiste à vérifier si le réglage du volume par hectare a été fait d’une manière précise. Ainsi, la quantité d’eau utilisée pour traiter une surface donnée est mesurée par différence de niveau d’eau à l’intérieur de la cuve. Cette technique peut être utilisée comme méthode de réglage pour des agriculteurs non avertis, dans la mesure ou elle ne nécessite pas l’utilisation de formules. Cependant, l’opération va demander beaucoup de tâtonnement avant d’obtenir le résultat escompté.