Situations d’élevage bovin laitier au Maroc: Diagnostic et perspectives d’amélioration des performances

L’élevage bovin laitier est un des axes prioritaires des politiques de l’Etat marocain dans le domaine agricole. Aussi, pour la satisfaction des besoins en protéines animales d’une population en plein essor démographique et qui s’urbanise rapidement, les autorités agricoles se sont-elles penchées sur l’élaboration d’un plan laitier.

Un projet d’envergure a ainsi été lancé puisque concernant la quasi totalité des exploitations agricoles du pays, étant donné qu’elles possèdent dans leur immense majorité quelques vaches. L’objectif principal visé était d’assurer pour chaque Marocain un apport quotidien de 1/3 de litre de lait à l’horizon 2000, à partir d’une situation initiale de 100 ml en 1975, soit une augmentation de la production totale de 400 à plus de 2000 millions de litres de lait.

Télécharger

L’ensemble des aides et interventions étatiques prévus par le plan laitier ont rapidement créé un engouement pour l’élevage bovin, et les vaches de type pie noir sont devenues communes dans le paysage rural. Cet essor de l’élevage laitier s’est fait ressentir non seulement dans les zones irriguées où les autorités agricoles, au travers des investissements en équipements hydrauliques (barrages, adduction d’eau, stations de pompage), ont largement contribué à l’implantation d’étables performantes, mais aussi dans les zones favorables d’agriculture pluviale (plus de 350 mm de pluie par an, ce qui est suffisant pour une production fourragère) et dans les abords des grandes agglomérations urbaines.

Près de 30 ans après le lancement du plan laitier, et en dépit de l’arsenal de mesures qui l’ont accompagné, il n’en demeure pas moins que les références sur les étables laitières au Maroc sont rares, et moins de 50% des projections ont été effectivement réalisées. En effet, le contrôle laitier est en régression et l’exonération d’impôts de l’agriculture ne permet pas d’appréhender les performances des étables laitières et leur niveau de rentabilité. Ceci ne peut que gêner l’évaluation des performances effectives des élevages laitiers dans leur diversité. En conséquent, l’objectif de ce travail est de présenter les résultats d’étables laitières dans différentes zones du pays et d’amorcer une réflexion sur les voies de leur amélioration.