Le fraisier

Variétés, travail de sol et semis

Les principales variétés utilisées au Maroc sont de 3 types: (1) Variétés remontantes (elles remontent une seconde fois la production au cours de l’année; c’est le cas de la Rappella, Marastil, Remontante américaine, Brighton, Selva), (2) Variétés non remontantes (Fraisier à gros fruit donnant une seule récolte par saison) et (3) Variétés semi-remontantes (intermédiaires entre les variétés remontantes et non remontantes).

Les variétés connues par leur précocité sont Chandler, Guariguette, Douglas, Osso Grande et Selva. La multiplication du fraisier est asexuée; elle se fait par des plants. Ceux-ci sont de deux types: (1) Plants frais (couvrant leur besoin en froid en pépinière à altitude élevée . Ils sont plantés fin Octobre début Novembre) et (2) plants frigo (triés et stockés dans des chambres froides à 2°C. Le stockage au froid dure en moyenne 6 à 7 mois avant leur utilisation par le fraiseriste).

Les travaux de sol qui s’imposent en général avant la plantation sont: un labour moyen (30 cm), deux hersages croisés et un roulage pour pulvériser le sol en surface. Le paillage plastique est généralement utilisé en fraiseraie. En ce qui concerne la plantation, elle peut se faire à plat, mais le plus souvent elle se fait sur buttes (ou planches surélevées de 10-20 cm du sol).

Les dates de plantation varient beaucoup selon le type de plant utilisé, le climat général de la région et les variétés choisies. Au Maroc, les dates de plantation optima se situent: (1) entre le 10 Novembre et le 15 Décembre pour les plants frais et (2) entre le 1er Juillet et le 15 Août pour les plants «Frigo». L’utilisation des plants frais est préférée. La densité de plantation recommandée est de 70.000 plants/ha (avec 4 lignes par planche d’1 m de large et un écartement de 0,5 m entre les planches).

Irrigation et soins culturaux

Le fraisier prospère dans les zones recevant annuellement plus de 500 mm de pluie bien repartie. Là où la pluviométrie est insuffisante ou mal répartie (Tadla par exemple), l’irrigation est nécessaire. Les besoins pendant la période végétative sont de 420 mm en moyenne. Deux irrigations supplémentaires (100 mm) durant la période de la formation du fruit augmentent le rendement.

Le meilleur système d’irrigation utilisé au Maroc est le goutte à goutte (feuilles et fleurs non mouillées). La fertigation est de plus en plus utilisée aussi. Les soins culturaux sont la coupe des stolons, l’effeuillage, le désherbage et l’aération des tunnels nantais.

Fertilisation

La fumure de fond est constituée de 40-60 T/ha de fumier + 50 kg/ha de N + 100 kg/ha de P205+ 100 kg/ha de K2O. En couverture, on apporte 100 kg d’Ammonitrate (33 kg/ha de N) + 260 kg/ha de nitrate de potasse (20 kg de N + 104 kg de K2O) + 240 kg de sulfate de potasse (110 kg K2O) + 200 kg de MAP (24 kg de N + 110 kg de P205) + 100 kg de sulfate de Mg (soit en tout près de 80 kg/ha de N + 110 kg P205/ha + 214 kg K2O/ha). Ces quantités peuvent être apportées par fertigation et réparties en 20 apports (1 fois/semaine). Le fractionnement peut être moins élevé en cas de sol peu lessivant.