Le fraisier

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte

Les principales maladies du fraisier sont:

(1) les nématodes. Lutte: choix de la rotation ou désinfection du sol au Bromure de méthyle, technique quasi-systématique, pour pallier à “la fatigue des sols”;

(2) la pourriture du rhizome (Phytophtora cactorum/fragaria) ou la maladie du coeur rouge du fraisier. Ce parasite se conserve dans le sol et nécessite des pulvérisations à la dose de 5 kg/ha de phosetyl-Al (ou Fosétyl-Al) 80% à la levée ou trempage des racines (250 g /100 ml) ou utilisation d’un produit de contact foliaire (manèbe);

(3) l’oidium (sphaerotheca Macularis); on traite au soufre et avec d’autres produits (Triazoles, Strobilurines);

(4) la maladie des taches pourpres (on traite avec des fongicides de type manèbe, mancozèbe ou captane),

(5) la pourriture grise (Botrytis cineria); il faut traiter préventivement avec des produits spécifiques (Procymidone, Fenhexamide, Iprodione, Pyreméthanil…) et bien aérer le tunnel.

Les ravageurs sont nombreux (Nématodes, Acariens, Pucerons). Les virus attaquent aussi la culture à différents stades (Marbrure ou moucheture). Les mesures de prévention sont classiques (lutte contre les mauvaises herbes et les vecteurs de virus, pucerons surtout, la rotation culturale et le choix de bon matériel végétal indemne de virus).

Récolte et manipulation du produit

La récolte est échelonnée, les fruits sont récoltés manuellement chaque 3 à 4 jours au stade optimal de maturité (fraise ferme pouvant supporter les différentes manipulations de manutention et de transport).

Etant donné la fragilité des fraises, il est recommandé d’employer des ciseaux par couper le pédoncule du fruit et éviter au maximum le contact fraise-main, risquant d’endommager la fraise. La récolte doit être réalisée le matin après la disparition de la rosée matinale pour éviter le ramollissement des fruits.

Conditions d’une bonne conservation

La température optimale de conservation dépend de la durée prévue pour la conservation: quelques heures à 12 à 15°C, 24 heures à 5 à 8°C, -1 à 2 jours à 2 à 3°C, 3 à 5 jours à 0 à 0,5°C. La conservation peut se faire en atmosphère modifié (faible concentration en C02 de 10 à 15 % et faible taux d’oxygène, à 2°C); les fraises conservent leur fermeté, leur aspect et leur couleur pendant 8 jours. La conservation peut aussi se faire par ionisation.