Le compostage des déchets de cultures sous serre et du fumier

Site de compostage

Le choix du site d’implantation de la plate-forme de compostage est d’une importance capitale pour éviter des oppositions de la part de la population avoisinante à cause des odeurs éventuelles et pour que le projet soit conforme aux règles de protection de l’environnement et de préservation de la qualité des ressources naturelles.

Ce choix doit tenir compte des aspects suivants:

 Le risque de transfert de polluants vers les eaux de surface et les eaux souterraines; le site doit être loin des eaux de surface et des captages de l’eau potable d’une distance d’au moins 500 m et doit être situé à au moins 30 mètres des cultures pour éviter le retour et la dissémination des agents phyto-pathogènes;

 Les risques de dissémination d’une masse microbienne ou de contaminants dans l’air par le biais de poussières et spores;

 La distance par rapport à la zone de production de déchets. En effet, les longues distances augmentent de manière significative le coût de transport;

 Les antennes et pistes d’acheminement des déchets;

 Les conditions géotechniques;

 Les risques d’engorgement;

 Les possibilités d’extension du site;

 La distance par rapport aux lieux de valorisation du compost;

 La proximité d’une source d’eau pour l’arrosage.

Évaluation de la superficie requise

Ordre de grandeur pratique

Pour le cas des déchets agricoles et du fumier, on estime la superficie de la plate-forme à environ 0.5 ha pour 50 tonnes/semaine de déchets livrés en continue lorsqu’on adopte le système que nous avons recommandé qui consiste en les andains périodiquement retournés (Compostage en andains dynamique).

Bases de calcul de la superficie requise et de dimensionnement de la plate- forme

Un calcul de dimensionnement plus précis doit reposer sur les paramètres suivants:

 La masse volumique du mélange de déchets à composter avec ou sans d’additifs structuraux;

 La réduction de 50 % de la masse initiale après la phase active de compostage;

 Une durée de 6 semaines de la phase active de compostage;

 Les dimensions des andains (3 à 3.5 mètres de large et 1.8 à 2.2 mètres de hauteur) et enduire le volume des andains;

 La durée de maturation (retenir une période minimale de 4 semaines);

 La dimension des tas en maturation 5-6 m de base et 2 mètres de haut et en déduire le volume correspondant;

 Une dizaine de semaines de stockage du compost (comme valeur maximale car cela dépendra de l’écoulement ou de l’autoconsommation du produit dans la ferme).

Ces paramètres permettent de déduire les données suivantes:

 Taille et nombre nécessaire des andains et donc superficie;

 Taille des tas de maturation et donc de la superficie requise;

 Superficies de l’aire de stockage;

Le calcul de la superficie totale requise doit également inclure:

 les espaces entre les andains pour la commodité de passage et la manutention des machines;

 l’emplacement du bassin de récupération des lixiviats et des eaux pluviales;

 deux petits locaux (vestimentaires, toilettes, magasin).

Particularités: saisonnalité de production

Dans les exploitations maraîchères, on assiste à une particularité à gérer qui réside dans la saisonnalité de la production des déchets qui est naturellement liée aux cycles des cultures. Les deux principaux pics de production de déchets de fruits et légumes relevés dans le Souss Massa sont: l’automne et le mois de Juillet. Ces pics correspondent respectivement aux cultures d’été et de printemps.

Dans ce cas, le dimensionnement est difficile à optimiser car la superficie sera plutôt dimensionnée sur les saisons de forte livraison. Comme il n’ y a pas de solution parfaite, on recommande deux options:

 prévoir une aire de stockage isolée de la plate-forme qui alimentera l’unité de compostage selon la capacité de celle-ci; et/ou

 Identifier deux grandes campagnes de compostage ce qui nécessiterait une superficie plus grande qui ne sera pas exploitée sur toute l’année.