Stratégie de gestion et coût d’utilisation du tracteur aux Domaines Agricoles du Gharb

Optimisation de l’utilisation

Malgré le scepticisme latent de certains chefs de fermes, des règles strictes ont été mises en place par la Gérance du Groupe des Domaines Agricoles du Gharb, en ce qui concerne la gestion des mouvements des tracteurs (et du matériel en général):

– la règle n°1: en l’absence d’urgence ou de chantiers plus importants ailleurs, la priorité pour l’emploi de l’engin est à la ferme qui en est le propriétaire;

– la règle n°2: si un matériel n’est pas engagé dans des chantiers sur place, les autres fermes peuvent en disposer sur simple appel radio, sans obligation de porter cette décision à la connaissance du Gérant;

– la règle n°3: en cas de conflit entre le demandeur en état “d’urgence” et le détenteur du matériel, le Gérant seul est habilité à départager les demandes;

– la règle n°4: tout travail effectué par le tracteur dans un autre Domaine, est comptabilisé comme une prestation de service, par un jeu d’écritures internes au prix de revient.

D’une manière générale, le déplacement à proprement parler est fait sur roues pour des faibles distances (<50 km) et sur camion plateau ou semi-remorque en cas de grandes distances.

La prestation de service s’effectue dans les deux sens. En plus des petits va-et-vient permanents, pour remplacer un engin en panne ou pour un appoint de travail, les grands mouvements des tracteurs entre Domaines concernent:

– le déplacement des fruitiers de moyenne puissance en juin/juillet, des fermes des agrumes vers les unités de grande culture lors des grands chantiers de récolte des betteraves (250 à 300 ha) où l’expérience a montré l’efficacité de ce 4RM pour l’arrachage en terrains secs;

– le déplacement des grandes puissances dans les unités des agrumes pour le sous solage et le buttage en vue de nouveaux projets de plantation.

Sous les conditions climatiques aléatoires du Maroc, il est très difficile de parler de parc de matériel sur mesure. En dépit du jeu d’échange fermes grande culture/fermes agrumes, instauré par le Groupe des Domaines Agricoles du Gharb en vue d’optimiser l’emploi du matériel, le système n’est pas totalement à l’abri de la sous activité en période de sècheresse, ou de carences, à certains moments de la campagne, comme la période des semis où tout le monde se dispute le matériel existant, afin de réaliser l’opération dans un délai record. Ce qui oblige, pour atténuer le problème, d’équiper les tracteurs d’un éclairage de forte intensité pour travailler de nuit.