Les ravageurs des arbres fruitiers: Le carpocapse des pommes et des poires

Description du Carpocapse des pommes et des poires

Cydia pomonella L. (Lepidoptera, Tortricidae)
Synonymes: Laspeyresia pomonella L., L. pomonana Den & Schiff., L. aeneana Villers, Carpocapsa pomonella L., Armonia pomonella L.
Noms communs : Carpocapse des pommes, Codling moth, Guzano de las manzanas

Adulte: il mesure 15 à 22 mm d’envergure. Ses ailes antérieures, gris cendré, striées transversalement de fines lignes brunes, se terminent chacune par une tache brune, caractéristique, encadrée par deux lisières bronzées en forme de parenthèses et à reflet métallique. Les ailes postérieures, brun cuivré à éclat doré, sont plus foncées à leurs régions marginales et frangées d’un brun clair. Dans la distinction entre les sexes on considère, outre l’extrémité abdominale siège des pièces génitales, la forme des ailes. Les deux paires d’ailes de la femelle ont une coloration uniforme gris brun à reflet cuivré. En revanche, le mâle présente une plage d’écailles noire sous formes de taches subrectangulaires foncées dans l’espace médian de l’aile antérieure, au voisinage du bord interne.

Œuf: ressemble à une minuscule lentille de 1,2 mm x 0,9 mm, presque circulaire, légèrement aplati et bombé au centre. Gris jaunâtre à reflet opalescent lorsqu’il est fraîchement pondu, il laisse apparaître, lorsque le développement embryonnaire est bien avancé, un anneau rougeâtre à l’intérieur. Le vitellus prend souvent une teinte orangée. Au stade ultime du développement embryonnaire, la tête de la jeune larve apparaît noire.

Larve: blanchâtre, tête noire, elle mesure 1,5 mm à l’éclosion. Elle passe par 5 stades et atteint à la fin de son développement 20 mm de long. Son corps devient rose clair et seule la tête demeure brunâtre. Les quatre paires de fausses pattes abdominales sont munies de 28 à 35 crochets semblables et disposés en une seule rangée. Les fausses pattes anales sont hérissées de 15 à 25 crochets seulement. La larve du Carpocapse n’a pas de peigne anal ce qui la distingue des autres tordeuses des fruits.

Chrysalide: mesure 10 mm environ et possède 10 segments abdominaux. Sa coloration varie du brun jaune au brun foncé. Les deux sexes se distinguent par la disposition des sillons génitaux visibles ventralement sur le cône terminal.

Prof. HMIMINA, M.
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat
m.hmimina@iav.ac.ma