16.8 C
New York
mercredi, mai 25, 2022

Buy now

La viande de caprin: diversité, performances et caractéristiques

Conclusion

Le caprin élevé à Aït Bazza présente une diversité importante sur le plan phénotypique. Ceci est sans doute l’expression d’un pool génétique très riche mais qui reste à explorer, à découvrir et à caractériser.

L’analyse des performances de production a montré qu’elles sont relativement acceptables vu leur supériorité à des relevés sur le caprin dans d’autre région du Maroc. Cependant, les performances de reproduction nécessiteront une attention plus particulière surtout en terme d’avortement, de mortalité et de prolificité.

Par ailleurs, l’analyse des résultats des carcasses a montré que les rendements sont faibles. Pour l’analyse des profils d’acides gras, le gras caudal et le muscle long dorsal sont riches en acides gras poly-insaturés.

L’analyse microbiologique a révélé que les Salmonella et Listeria monocytogenes n’ont été détectées dans aucun échantillon. Par contre les valeurs obtenues pour les autres microorganismes, notamment la FMAT de surface (Flore Aérobie Mésophile Totale), les coliformes fécaux, l’Escherichia coli, le Staphylococcus aureus, et le Clostridium perfringens sont relativement élevées et par conséquent témoignent des mauvaises conditions d’hygiène de l’abattage et de la découpe ainsi que de la défaillance de la chaîne de froid à l’étalage de la viande.

En dépit de la qualité nutritionnelle de la viande caprine de la zone d’étude, la qualité hygiénique laisse à désirer.

Perspectives

Dans le monde entier, y compris dans les pays développés, les terroirs sont actuellement considérés comme opportunités et abordés comme leviers de développement social et économique durable. Le contexte actuel au Maroc s’avère favorable pour des initiatives d’élaboration de produits de terroir. L’un des principaux facteurs dans ce nouveau contexte est la promulgation de la loi n° 25 – 06 relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité des denrées alimentaires et des produits agricoles (Bulletin Officiel N° 5640 – joumada II 1429 /19-6-2008). Au fait, le modèle chevreau de l’arganier et son acheminement vers la labellisation a été une source d’inspiration et d’enseignements pour le présent travail.

Pour ce qui est du caprin de la zone d’étude, les manques à gagner sont considérables. D’abord, il est donc temps de s’attaquer à l’exploration et à la caractérisation de la diversité génétique. Les populations locales nécessitent d’être inventoriées et caractérisées sur les plans: physiologique, de production et de reproduction. Un tel travail, pourrait conduire à découvrir des potentialités et spécificités sans précédant et d’ouvrir les horizons vers des exploits futurs.

A l’instar des ressources phytogénétiques, les ressources génétiques animales sont exposées à un risque permanent d’extinction et de drainage sévère. Les facteurs contribuant à cette érosion sont nombreux notamment les sécheresses, les changements climatiques et les décisions non réfléchies. L’exemple concret de ces décisions est l’importation de races étrangères ayant des difficultés à s’adapter aux conditions locales difficiles du milieu montagnard marocain. La préservation de nos ressources génétiques est cruciale pour l’avenir du secteur caprin et l’économie des zones montagneuses. Il est temps d’attribuer aux populations caprines nationales leur valeur bien méritée.

El Amiri, B. (1); Cohen, N. (2) ; Nassif, F (1) ; El Antari, A. (3)
(1) Institut National de la Recherche Agronomique, CRRA de Settat
(2) Institut Pasteur Casablanca, Maroc
(3) Institut National de la Recherche Agronomique, CRRA de Marrakkech

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: