Le greffage de l’arganier un challenge pour la multiplication clonale

Type de greffes et pratique du greffage de l’arganier

Les types de greffes qui ont été essayées sur arganier sont: L’écussonnage, la perforation latérale et apicale, la fente apicale, la greffe par approche simple ou compliquée. La greffe en fente apicale simple et la greffe par perforation apicale ou perforation latérale sont les plus faciles et donnent les meilleurs résultats. Les autres types de greffes se dessèchent ou se décollent. Pour le greffage sur pied, seule le greffage par approche offre des possibilités de greffage, les autres méthodes nécessitent encore des recherches pour leur mise au point. Comme pour le marcottage, le dessèchement est le principal problème pour le greffage sur pied.

Fente apicale(photo 1, voir fichirer pdf): Une fente d’environ 1,5 cm de profondeur est pratiquée sur le porte greffe. Le greffon, de taille légèrement inférieure que le porte greffe, est taillé sur deux faces, pour qu’il s’adapte parfaitement à la fente, et est inséré dans l’entaille.

Perforation apicale ou latérale: Une perforation de 3 mm de diamètre et d’1 cm de profondeur, est pratiquée verticalement et au centre du porte greffe pour la greffe apicale et transversalement pour la greffe latérale. Le greffon (3 à 4 mm de diamètre) est coupé de l’arbre sur une tige semi-aoûtée et de l’année, et est taillé légèrement sur deux faces, afin qu’il s’adapte parfaitement, après insertion, à la perforation. Une bande de parafilm maintient le greffon en place, tout en lui assurant une protection.

Approche simple: Sur le porte greffe et sur le greffon (qui ont la même taille) une coupe mince de 1,5 à 2 cm de longueur est pratiquée sur un côté. Les deux symbiotes sont ensuite bien attachés par une bande de parafilm. Pour le greffage par approche, deux méthodes de greffage ont été utilisées: a) Greffage sur arbre adulte (fait sur pied le 2/6/98): Des plants de 6 à 8 mois, plantés dans des sachets ont été greffés contre des rameaux de diamètre similaire appartenant à une souche d’arbre. b) Greffage entre deux jeunes plants en sachets, fait sous serre à une humidité saturée et à l’ombre, en joignant des jeunes plants (6 à 8 mois) entre eux, au niveau de la coupe, par une bande de parafilm. Lors du sevrage (dans les deux cas), le pied du greffon et la tige du porte greffe sont coupés simultanément.