4.8 C
New York
mardi, décembre 7, 2021

Buy now

Évaluation des herbicides de prélevée pour le contrôle des adventices de la lentille dans la région de Zaer (Maroc)

Introduction

La région de Zaer est la principale zone de culture des lentilles au Maroc. Les rendements y sont faibles et fluctuants avec une moyenne d’environ 5 quintaux par hectare.

Les faibles rendements des lentilles sont causés par plusieurs facteurs parmi lesquels le mode traditionnel de culture et les techniques de production qui dépendent fortement de la main d’œuvre. La hausse des coûts du travail, combinée à une faible mécanisation, rend la production de la lentilles peu rentable et moins attrayante pour les agriculteurs, malgré son importance dans la rotation des cultures et dans la nutrition humaine. Cette situation a amené les agriculteurs à abandonner la culture des lentilles ou à réduire les intrants, ce qui réduit les rendements.

La lutte contre les mauvaises herbes dans les champs de lentilles est une nécessité car cette culture est moins compétitive vis-à-vis des mauvaises herbes. La recherche d’une technologie alternative de lutte contre les mauvaises herbes qui soit efficace et moins coûteuse, y compris l’utilisation d’herbicides chimiques, peut aider à rendre la production de la lentille plus rentable.

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de plusieurs herbicides de pré-levée sur la productivité et la rentabilité de la lentille.

Matériel et méthodes

Un essai au champ a été réalisé à la station expérimentale de l’INRA à Merchouch durant la campagne 2014-2015 pour tester l’efficacité des herbicides de pré-levée sur lentille. L’essai a été semé le 2 janvier 2015 à la dose semis classique de 50 kg/ha en utilisant la variété Bekria.

Les traitements expérimentaux ont consisté en plusieurs herbicides de pré-levée utilisés à des doses recommandées et inférieures. Les herbicides utilisés ont été sélectionnés en fonction de leur utilisation dans les principaux pays producteurs de légumineuses et selon leur disponibilité sur le marché marocain.

Les traitements expérimentaux ont été (1) Témoin, (2) Prowl 2 L/ha (Pendiméthaline, 330 g/l), (3) Prowl 4 L/ha, (4) Primextra 2 L/ha (S-Métholachlore, 312 g/l + Terbuthylazine, 187,5 g/l), (5) Primextra 4 L/ha et (6) Arzin 0,5 kg / ha (Métribuzine, 75%).

Résultats

Efficacité des herbicides sur les mauvaises herbes

Les traitements Prim4 et Arzin ont montré une bonne efficacité contre les mauvaises herbes des lentilles, avec une réduction moyenne de la biomasse des mauvaises herbes de 84% par rapport au témoin non herbacé. Les traitements prowl4 et Prowl2 ont eu une efficacité moyenne de 68%. Le traitement Prim2 a montré une faible efficacité de 52%, ce qui s’explique par la faible dose utilisée qui n’était pas suffisante pour contrôler adéquatement les mauvaises herbes.

Effet des herbicides de pré-levée sur le rendement de la lentille

Le contrôle chimique des mauvaises herbes, en utilisant des herbicides de pré-levée, a significativement augmenté le rendement grain de la lentille. Dans tous. Le rendement le plus élevé a été obtenu en utilisant l’herbicide ARZIN (9,3 qx/ha) suivi de l’herbicide Primextra (PPRIM4) (8,5 Qx/ha) et Prowl4 (6,6 qx/ha). Les herbicides restants avaient des rendements d’environ 5 Qx/ha qui n’étaient pas significativement différents du témoin non désherbé. L’augmentation du rendement grain par rapport au témoin non désherbé était de 53% pour Arzin, 48% pour Prim4, 32% pour Prowl4, 8% pour Prim2 et 6% pour PROWL2.

Effet des herbicides de pré-levée sur la marge brute de la lentille

L’adoption de la technologie de contrôle chimique des mauvaises herbes dépend non seulement de ses effets sur les rendements obtenus, mais également du gain économique pour l’agriculteur.

L’utilisation de l’herbicide de pré-levée Arzin (Métribuzine 0,37 kg/ha) a généré la marge bénéficiaire la plus élevée de 3275 Dh/ha suivie de Prim4 (S-Métholachlore 1,25 kg/ha + Terbuthylazine 0,75 kg/ha) avec 2195 Dh/ha et par Prowl4 (Pendiméthaline 1,32 kg/ha) générant 830 Dh/ha.

L’utilisation des herbicides Primextra ou Prowl à la moitié de leur dose recommandée n’était pas une bonne option économique, car le coût des herbicides a compensé les petits gains de rendement obtenus.

Conclusion

Les résultats de cette étude ont montré que l’utilisation de trois herbicides de pré-levée au semis (Arzin, Primextra et Prowl) contrôlait effectivement les mauvaises herbes dans la culture des lentilles, ce qui a entraîné une augmentation du rendement des grains d’environ 50% et un gain supplémentaire d’environ 3000 Dh/ha. Des augmentations de rendement supplémentaires sont à prévoir si ces herbicides de pré-levée ont été complétés par un contrôle supplémentaire des mauvaises herbes pendant la saison de croissance des lentilles soit chimiquement, manuellement ou mécaniquement.

Malika SROUR, Ilham AZIZI and Ahmed BAMOUH
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc

 

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: