La fertilisation foliaire calcique: remède contre l’éclatement du fruit du clémentinier ‘Marisol’

Résultats et discussion

Teneur en calcium dans les feuilles traitées et non traitées au calcium

Au niveau de tous les traitements, les teneurs en calcium des feuilles ont augmenté suite aux pulvérisations foliaires de calcium et ceci quel que soit la dose ou le nombre d’applications (figure 1).

Ces niveaux de calcium, après applications foliaires, sont restés dans les normes optimales préconisées pour les agrumes.

Par contre, chez le témoin qui n’as pas reçu d’application foliaire, la teneur en calcium s’est réduite durant le grossissement du fruit  pour atteindre 3 %, niveau qui reste à la limite de l’optimal, voire faible.

Les teneurs des autres éléments minéraux dans les feuilles n’ont pas été affectées par les applications foliaires calciques et restent à des niveaux optimaux.

Teneur en calcium dans l’écorce des fruits éclatés et des fruits normaux

Chez tous les traitements de pulvérisation foliaire, les teneurs en calcium dans l’écorce des fruits non éclatés sont largement supérieures à celles dans les fruits normaux (Figure 2).

Les doubles doses des deux sources de calcium (4 % de Ca(NO3)2 et 0,3 % du CaCl2) ont permis une augmentation marquée de la teneur du calcium dans l’écorce du fruit par rapport aux simples doses, ceci quel que soit le nombre d’applications foliaires.

Chez le témoin n’ayant pas reçu de pulvérisation foliaire, la teneur en calcium dans les fruits normaux reste inférieure à celle des autres traitements.

La fertilisation foliaire calcique a dont été efficace dans l’amélioration du niveau du calcium dans l’écorce du fruit ce qui va par la suite lui permettre d’acquérir une rigidité le protégeant contre l’éclatement.

En outre, la teneur en P, K et Mg n’ont pas été affectées par les applications foliaires calciques.

Effet des applications foliaires sur les feuilles du clémentinier ‘Marisol’

La double dose de 0,3 % de CaCl2, en deux et trois applications foliaires ont causé des brûlures de l’extrémité supérieure des feuilles (photo 1). Par contre, les doses simples des deux sources de calcium n’ont causé aucun dégât aux feuilles (photo 2).

La recherche d’un additif à ces engrais minéraux pourrait remédier à ce problème de brulure des feuilles.

Effet des applications foliaires sur l’éclatement des fruits

La figure 3 montre clairement l’effet bénéfique des applications foliaires à base de calcium sur la réduction du taux des éclatements des fruits du clémentinier ‘Marisol’.

En effet, tous les traitements, quel que soit la source du calcium, la dose ou le nombre des applications foliaires ont induits une diminution considérable de l’incidence des éclatements des fruits de ‘Marisol’.

Cette diminution va de 37% chez le traitement 6, CaCl2 à dose simple en trois applications foliaires jusqu’à 62% chez le traitement 4, Ca(NO3)2à double dose en trois applications foliaires.

En général, quel que soit la source du calcium utilisé, l’incidence de l’éclatement de l’écorce du fruit diminue aussi bien avec l’augmentation de la concentration du calcium dans l’engrais considéré qu’avec l’augmentation du nombre d’applications foliaires calciques.

Les photos ci-contre montrent les différentes phases d’évolution de l’éclatement des fruits de clémentinier ‘Marisol’.

Effet des applications foliaires sur le rendement

Les applications foliaires de calcium ont réduit en moyenne de 68% le nombre de fruits éclatés et augmenté le rendement à l’hectare de 14%, ce qui correspond à un gain de rendement de 3,3 T/ha soit (tableau 1).

Conclusion

Les applications foliaires à base de calcium, notamment celles du nitrates de calcium à double concentration en calcium (4% de Ca(NO3)2) en trois applications foliaires au stade 10 mm du diamètre du fruit, ont permis la réduction de la sévérité de l’éclatement du clémentinier ‘Marisol’ de 62% par rapport au témoin non traité.

Le chlorure de calcium (CaCl2) a aussi induit  une diminution du taux des fruits éclatés mais lorsqu’il est pulvérisé à double concentration en Ca (0,3 % CaCl2) il a causé des brûlures des feuilles, ce qui nous incite à le déconseiller en pulvérisation foliaire à des doses supérieures aux concentrations simples en calcium.

HAMZA, A. (1); El GUILLI, M. (1);  BAMOUH, A (2); ZOUAHRI, A. (3); LFADILI, R. (4) et IBRIZ, M. (5)

(1) Institut National de la Recherche Agronomique, Centre de Kénitra, hamza.abdelhak@gmail.com,
(2) Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat,
(3) Institut National de la Recherche Agronomique, Centre de Rabat,
(4) Ingénieur agronome et agrumiculteur, Bel Ksiri, 
(5) Université Ibn Tofail, Faculté des Sciences, Kénitra

Abstract

Fruit splitting is a serious problem of ‘Marisol’ Clementine in Gharb area (northwest of Morocco). To alleviate this impact, the applications of calcium by spraying were investigated. An experiment was conducted in a private orchard (at Belksiri, Kénitra province). Two sources of calcium (soluble mineral fertilizers) with two and three foliar applications were tested: 2 and 4% calcium nitrate (Ca (NO3)2) and 2 and 3 ‰ calcium chloride (CaCl2) with the aim of determining optimal rate, number of foliar applications and source of calcium most effective in reducing the rate of fruit splitting. Calcium content in leaves, in split and normal fruit and the number of split fruits were measured.Foliar applications with calcium, especially 2% Ca(NO3)2 in 3 application at 10 mm diameter fruit stage reduced the severity of fruit split in ‘Marisol’ clementine by 60% compared to the untreated control. 2 ‰ CaCl2, in 2 or 3 applications, also decreased fruit split but 3 ‰ caused burns on the leaves.