La fertilisation foliaire calcique: remède contre l’éclatement du fruit du clémentinier ‘Marisol’

Site expérimental et mesures réalisées

L’expérimentation a été conduite au sein d’un verger privé de clémentine installé sur sol argileux et situé à Mechra BelKsiri, région du Gharb.

La variété de clémentinier objet de l’essai est ‘Marisol’ greffée sur Citrange carrizo, âgé de 5 ans, avec une densité de plantation de 6 x 4 m. Cette variété, appelée aussi ‘Bekria 2’ en référence à son entrée précoce en production, a tendance de prendre de l’ampleur dans la région du Gharb du fait de sa précocité, de son bon calibre et de sa grande valeur marchande.

Deux sources de calcium, sous forme d’engrais minéraux solubles, ont été testées: le nitrate de calcium (Ca(NO3)2) et le chlorure de calcium (CaCl2). Les doses testées de Ca(NO3)2 sont 2% et 4% et celles de CaCl2 sont de 0,2% et 0,3%. Le chlorure de potassium est utilisé à faible dose du fait de sa relative plus grande richesse en calcium et de ses effets nocifs sur le feuillage (brulures) à forte dose dus au chlore. Le nombre d’applications foliaires a été soit de deux ou trois.

Les applications foliaires ont commencé lorsque 80% des fruits ont atteint un diamètre équatorial de 10 mm. La durée entre deux applications foliaires est de deux semaines.

Avant et après les applications foliaires, des feuilles du printemps âgées de 6 à 7 mois sont prélevées à partir des arbres sains. Cinq à sept feuilles par traitement sont prélevées en trois répétitions, à la hauteur des yeux et sur des rameaux non fructifères.

Les échantillons de feuilles prélevées sont mis dans des sacs en papier, étiquetés et placés immédiatement dans une glacière. Après lavage, rinçage et séchage, les échantillons sont mis à l’étuve pour dessiccation puis broyés avant d’être expédiés au laboratoire d’analyse du sol et du végétal de l’INRA-Rabat pour l’analyse minérale.

Au stade maturité, cinq fruits par traitement et par répétition, sont prélevés. L’écorce des fruits de chaque traitement a été dégagée délicatement puis lavée à l’eau désionisée, séchée puis mise à l’étuve avant d’être broyée et expédiée au laboratoire d’analyse minérale.

Pour chaque traitement et en trois répétitions, nous avons dénombré et pesé les fruits éclatés pour évaluer quantitativement l’effet des applications foliaire de calcium sur  l’éclatement des fruits et le rendement du verger.