Le Semis Direct: Une technologie avancée pour une agriculture durable au Maroc

Selon l’organe semeur, le semoir direct peut être classé en deux catégories: semoir à disques ou semoir à socs. L’organe semeur doit satisfaire 3 critères nécessaires pour une bonne implantation de la culture, à savoir:

– Pénétrer la surface du sol sans trop de manipulation;

– Ouvrir un sillon dégagé de résidus;

– Placer les semences (et les engrais) avec précision à une profondeur uniforme.

L’organe ouvreur ou coutre est essentiel pour éviter le bourrage des organes semeurs et réaliser des semis aux profondeurs appropriées. Cet organe doit couper les résidus en surface et créer une ligne de semis pour l’organe semeur. Il est généralement de forme circulaire et est présent sous quatre formes (Tableau 1, voir fichier PDF). Selon la forme du coutre, l’abondance des résidus et l’état du sol (dur ou sec), l’organe semeur réalisera un bon ou un mauvais semis. Par exemple, le coutre lisse coupe facilement les résidus mais perturbe moins la ligne de semis. L’installation de la culture est donc en premier lieu affectée par le passage du coutre qui ne doit pas enfoncer les résidus dans le sillon et doit éviter le contact paille-graine.

Les roues tasseuses ont pour rôles de couvrir (fermer) le sillon et améliorer le contact sol-graine.