Le Semis Direct: Une technologie avancée pour une agriculture durable au Maroc

Le non-labour, et bien avant le minimum labour, ont été mis au point par des chercheurs afin de limiter les phénomènes d’érosion. En effet, l’agriculture mécanisée était à l’origine du grand désastre “Dust Bowl” qu’ont connu les grandes plaines américaines dans les années 30. La découverte des herbicides pendant les années 60 a encouragé l’épanouissement du semis direct comme étant une technique culturale simplifiée, rapide, rentable et respectueuse de l’environnement.

Le semis direct est basé sur quatre principes:

– La suppression totale du travail du sol y compris le labour;

– La couverture permanente du sol par des résidus de récolte. Historiquement, les résidus de récolte ont été utilisés comme aliment de bétail, une source d’énergie et de chauffage pour l’homme; l’excès des résidus est brûlé ou enfouis dans le sol pour faciliter les opérations de labour et contrôler les mauvaises herbes et parasites. Toutefois, mis à part son utilisation comme aliment pour bétail, les autres fonctions ne sont plus justifiables;

– Le semis avec des semoirs spéciaux à travers cette couverture de résidus;

– Le contrôle des mauvaises herbes par des herbicides. Sous systèmes classiques, la propagation des mauvaises herbes est maîtrisée par des labours, mais aussi avec des herbicides. Toutefois, en semis direct, seul l’option chimique, intégrée à la pratique de la rotation et des variétés compétitives, est possible.

Equipement du semis direct et gestion des résidus

Sous semis direct, le sol est totalement protégé contre l’érosion et l’évaporation par une biomasse sèche laissée en surface, le sol n’est plus travaillé, le semis s’effectue directement dans cette biomasse par des semoirs spéciaux équipés à cet effet. Le sol n’est donc perturbé que pour le semis et l’injection des éléments fertilisants. En matière de technologie agricole, le semis direct est le plus révolutionnaire.

Un équipement spécialisé est essentiel pour réussir avec succès un semis direct. Un bon semoir pour semis direct coupera facilement à travers les résidus et placera la semence à une profondeur précise. La précision de placement de la semence et son contact avec le sol sont les clés de ce succès et aideront à réaliser une levée homogène de plantules vigoureuses.

Un semoir direct est composé de trois types d’organes: Organes ouvreurs (Coutres, Tableau 1, voir fichier PDF), Organes semeurs (Tableau 2, voir fichier PDF) et roues tasseuses. Les études réalisées au Maroc montrent que le semoir à soc pénètre plus facilement le sol et permet un emplacement préférentiel des engrais et des semences et aide à réaliser un bon contact sol-semence et une bonne levée.