La qualité des raisins de table: Effets de certaines pratiques culturales

L’incision annulaire

L’incision annulaire peut être définie comme étant l’enlèvement d’un anneau d’écorce et de liber d’une tige à l’aide d’un inciseur. Ses effets varient avec son emplacement (baguette ou tronc), sa pénétration, sa largeur, l’époque à laquelle, elle est pratiquée et le cépage. Cette opération, pratiquée au dessous des feuilles adultes, permet l’acheminement de la sève élaborée vers les grappes.

Objectifs de l’incision annulaire

Parmi ses objectifs, on peut citer:

– Amélioration de la nouaison et par conséquent le nombre de baies/grappe (principalement pour les cépages apyrènes dont les grappes sont laches) permettant d’atténuer les effets de la coulure et du millerandage. Dans ce cas, l’incision doit être ouverte et fonctionnelle durant ou immédiatement après la floraison.

– Augmentation du diamètre des baies et par conséquent de leur taille (critère principal de la qualité pour les raisins frais). Pour atteindre cet objectif, l’incision doit être réalisée juste après la nouaison.

– Avancement de la maturation et de la précocité des raisins par l’amélioration de la couleur et de la teneur en sucres des raisins. Pour atteindre ce but, l’incision doit coïncider avec le stade ‘véraison’ correspondant aux premiers virements de couleur des raisins.

Essais conduits au Maroc

Ces essais ont été menés dans le but d’améliorer la qualité des raisins de table des cépages Sultanine à Sbaâ Youn (région de Meknès), et King’s Ruby dans la région de Bel Ksiri, dans des Unités de production de la SODEA (Tableau 1, voir fichier PDF).

La pratique de l’incision annulaire, juste après la nouaison, a permis d’améliorer le poids moyen des baies (+ 0.49 g/ baie pour la Sultanine et + 0.13 g/baie pour King’s Ruby), et parfois même la maturité des raisins (cas du cépage King’s Ruby). L’effet limité de l’incision annulaire sur le poids des baies du cépage King’s Ruby est dû à la charge importante des souches.