La qualité des raisins de table: Effets de certaines pratiques culturales

Combinaison des techniques culturales

Objectifs

Dans le but d’avoir une augmentation maximale de la taille des baies chez les cépages apyrènes, cas de la Sultanine, l’incision annulaire pratiquée juste après la nouaison, est associée à des pulvérisations post-florales de l’AG3, entraînant ainsi la formation de baies plus larges que celles obtenues par des traitements considérés individuellement (effet additif). Pour éviter la compacité des grappes, suite à l’augmentation importante du calibre des baies, les pratiques précitées sont précédées par une application florale de l’AG3, dans un but d’éclaircissage (réduction du nombre de fleurs par grappe).

Essais conduits au Maroc

Ces essais ont été menés sur le cépage Sultanine, dans un vignoble de la SODEA situé à Sbaâ Ayoun, dans la région de Meknès. Parmi les résultats obtenus on note l’augmentation importante de la grosseur des baies (Tableau 6). En effet, la taille des baies a presque doublé pour le traitement combinant l’AG3 à 40 ppm et l’incision annulaire, améliorant ainsi d’une manière notable la présentation du produit, malgré l’effet dilution observé.

Conclusion

L’obtention d’une grande qualité pour les raisins de table, absolument nécessaire pour arriver à conquérir les marchés extérieurs, nécessite en plus des conditions de milieu favorables, une haute technologie de culture. Pour atteindre ce but, une mobilisation de tous les intervenants dans ce domaine est indispensable pour le développement de la viticulture marocaine, en adoptant les techniques culturales de pointe appropriées, pour chaque cépage.