Le système semis direct: Nouveau mode de production et modèle d’agrégation pour une agriculture pluviale durable au Maroc

Atouts du Maroc pour le semis direct

Au Maroc les ingrédients sont réunis pour entamer et réussir la relance de l’agriculture pluviale par le système semis direct. En effet, le gouvernement est amené à développer une charte nationale globale de l’environnement. Le ministère de l’agriculture doit saisir l’occasion pour proposer l’agriculture de conservation à base de semis direct comme activité non polluante qui remédie et restaure les dégâts faites à l’environnement. Il contribuera ainsi à la veille écologique du Maroc. Les atouts dont il dispose peuvent être résumés comme suit:

bouLe système semis direct répond parfaitement à la stratégie PMV visant à la mise à niveau de l’agriculture marocaine pour parvenir à une sécurité alimentaire et contribuer à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté.

bouLes résultats et acquis de la recherche qui ont montré la performance de ce système dans notre environnement, transposé dans les pays voisins en programme de développement couvre aujourd’hui des dizaines de milliers d’hectares en Tunisie, et des centaines de milliers en Espagne et en France.

bouUn prototype de semoir, développé localement par l’atelier du machinisme à l’INRA, qui a montré son adaptation aux types de sols, aux réalités économiques et au niveau de mécanisation des exploitations marocaines. Par ailleurs, d’autres semoirs importés sont disponibles, dont certains sont testés au Maroc.

bouLa conjoncture internationale qui s’est caractérisée par la flambée des prix des aliments et des intrants en général. Des économies immédiates peuvent être opérées en énergie, semence, usure de matériel et son maintenance, mains d’œuvre et à long terme en fertilisant et pesticides.

bouLe niveau inquiétant de dégradation des ressources naturelles, en particuliers l’eau et le sol, nécessite une nouvelle approche de leur gestion pour une exploitation durable du milieu qu’offre ce système d’agriculture de conservation. Le semis direct est un moyen gratuit d’augmenter notre capacité de stockage de l’eau par la diminution de l’évaporation et l’accélération de l’infiltration. Il offre ainsi un moyen supplémentaire de mobilisation de l’eau des pluies et son utilisation de manière efficiente.

bouLes changements climatiques devenant de plus en plus contraignants requièrent le choix de nouveaux systèmes de culture et des méthodes de conduite plus appropriées qui réduisent le risque et stabilisent la production.

bouDes partenaires et investisseurs industriels informés de cette problématique et mobilisés pour accompagner le développement de ce projet.