22 C
New York
mercredi, septembre 22, 2021

Buy now

Mieux fertiliser le tournesol en irrigué: Nouvelles normes pour la région du Gharb

Normes de calcul des quantités d’engrais à apporter

Après que les analyses du sol ont pu être interprétées, en utilisant les normes sus-mentionnées, la décision d’apporter ou de ne pas apporter les engrais est automatique. Si le sol est considéré bien pourvu en un élément donné (résultat d’analyse > valeur critique), l’apport de cet élément est inutile. Si la teneur du sol est < norme, l’apport de cet élément est nécessaire.

Le calcul des quantités d’engrais à apporter est fonction des paramètres suivants:

– Rendement souhaité;
– Besoins de la culture en éléments fertilisants;
– Capacité de fourniture du sol en éléments fertilisants à partir de ses réserves et
– Coefficient d’utilisation apparente de chaque élément fertilisant.

Pour l’azote

La dose d’azote à apporter peut être calculée comme suit:

Dose (kg N/ha) = (Besoins – Fourniture du sol) / CUA

– Besoins = Rendement souhaité x EUN
– EUN moyenne = 3,47 kg N/ql.
– Fourniture du sol en azote dépendra du rendement pouvant être réalisé sans apport d’azote. Ce dernier pourrait être en moyenne de 30 qx/ha si on arrive à réussir un peuplement adéquat (> 50 000 pieds/ha), éviter le déficit hydrique par une ou deux irrigations et assurer un désherbage et une protection sanitaire de la culture. La relation liant ce rendement est la fourniture du sol en azote est:

Fourniture (kg N/ha) = 3,534 Rdt Témoin (qx/ha) + 2,14

Ainsi, si le rendement visé est inférieur ou égal à 30 qx/ha, il ne serait pas nécessaire d’apporter de l’azote. Le sol peut fournir à la culture les 108 kg N nécessaires pour réaliser ce rendement.

Si l’ingénieur ou l’agriculteur juge que sa parcelle ne peut pas lui produire 30 qx/ha sans apport d’azote, il peut choisir le rendement qui convient et utiliser la formule ci-dessus pour estimer la fourniture du sol.

Ainsi, pour un agriculteur visant un rendement de 50 qx/ha et un rendement du témoin de 30 qx/ha, la dose d’azote à apporter est de 123 kg N/ha. Cette dose est du même ordre de grandeur que les doses optimales trouvées dans cette étude pour les essais qui ont répondu à l’apport d’azote (115 à 240).

Si un autre agriculteur juge que sa parcelle ne peut lui garantir que 10 qx/ha sans azote, et qu’il se contente de vouloir réaliser seulement 30 qx/ha, la dose à apporter est de 126 kg N/ha. Ces deux exemples montrent que c’est la différence entre le rendement visé est celui pouvant être obtenu sans apport d’azote qui détermine la dose à apporter.

Pour la fertilisation azotée du tournesol en irrigué dans le Gharb, il n’est pas nécessaire d’apporter l’azote au semis. Les sols ont une grande capacité de fournir à la culture ses faibles besoins jusqu’au stade 4 à 6 feuilles. Il n’est également pas utile de faire l’analyse de N minéral du sol avant la mise en place de la culture. Pour un rendement moyen de 40 qx/ha en irrigué, une dose de 120 kg d’azote serait suffisante.

Pour le phosphore

Lorsque la teneur du sol en phosphore assimilable est inférieur à 21,6 mg P2O5/kg, l’apport du phosphore est nécessaire. La dose de phosphore dépendra du rendement souhaité. Si la teneur du sol est > 21,6 mg/kg, il n’est pas nécessaire d’apporter du phosphore.

Le mode de calcul pourrait se faire de la même manière que pour l’azote en tenant compte de la fourniture du sol et du CUA de P. Le CUA de P maximal est de 21 %. Cela veut dire que les doses calculées en utilisant cette valeur sont minimales.

Par exemple, si un agriculteur souhaite obtenir 50 qx/ha et que sa parcelle sans apport de phosphore peut lui garantir un rendement de 30 qx/ha, la quantité de P2O5 à apporter sera obtenue par:

Dose (kg P2O5/ha) = (50 x 0,67 – fourniture) / 0,21

Or la fourniture du sol en P2O5 est reliée au rendement du témoin par la relation:

Fourniture = 5,5375 e0,0369 Rdt = 16,75 kg P2O5/ha
Dose = 80 kg P2O5/ha.

Cette valeur est dans la gamme des doses optimales trouvées dans ce projet (70 à 105 kg P2O5/ha).

Si un autre agriculteur pense que sa parcelle ne peut lui procurer que 20 qx/ha sans apport de phosphore et qu’il souhaite réaliser 50 qx/ha, la dose sera de 104 kg P2O5/ha. C’est toujours dans la gamme des doses optimales trouvées.

Pour le potassium

Le tournesol a répondu à l’apport du potassium dans les sols Dehs du Gharb. Son apport est inutile lorsque la teneur en potassium échangeable est > 149 mg K2O/kg. A travers les analyses disponibles, il est très rare de trouver des sols Dehs ou Tirs ayant des teneurs en K2O échangeable < 150mg/kg.

Toutefois, le mode de calcul de la dose de potassium à apporter si la teneur est < 150 mg/kg est le même que pour l’azote et le phosphore. Les données de base à utiliser sont:

EUK=7,23 kg K2O/ql, CUAK=44%, Fourniture= 54,02e0,04Rdt

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: