10.8 C
New York
mardi, octobre 19, 2021

Buy now

Mieux fertiliser le tournesol en irrigué: Nouvelles normes pour la région du Gharb

Normes de fertilisation du tournesol en irrigué dans le Gharb

A la lumière des résultats présentés, deux types de normes sont proposées (Tableau 8, voir fichier PDF):

– Celles nécessaires pour l’interprétation des analyses de sol.
– Celles nécessaires pour le calcul des quantités d’engrais à apporter.

Normes d’interprétation des analyses de sol

L’un des principaux objectifs de ce projet est l’établissement de normes permettant d’interpréter les résultats des analyses de sol réalisées par l’ORMVAG. De nouvelles normes régionales ont ainsi pu être établies vis à vis du tournesol en irrigué dans le Gharb sur les sols Dehs. Cependant, ces normes peuvent être appliquées aux Tirs du fait de la similitude entre ces derniers et les Dehs lourds, en termes de texture et de compositions minéralogique et chimique.

Pour l’azote

Les résultats des essais n’ont pas permis de dégager des relations entre les indicateurs simples et faciles à mesurer de la richesse des sols en azote, tels que la teneur en matière organique et l’azote minéral initial, et la réponse du tournesol à l’apport d’azote. De ce fait, ces deux analyses ne peuvent pas être interprétées pour juger de la réponse du tournesol à l’apport d’azote. L’N minéral initial est très variable dans le temps et dans l’espace. Ce fait limite son utilisation comme indicateur de la richesse du sol en azote. Par contre, il peut être utilisé comme indicateur de l’évolution du stocke d’azote dans le sol, suite aux apports d’engrais azotés ou suite à la minéralisation.

Dans l’état actuel des choses, il n’y a pas de normes d’interprétation des résultats d’analyses de la matière organique et de N minéral en relation avec la fertilisation du tournesol en irrigué dans le Gharb.

Pour le phosphore

Deux des 13 essais où la réponse du tournesol à l’apport du phosphore a été testée ont répondu. La nouvelle norme d’interprétation des résultats d’analyse du phosphore assimilable Olsen pour le tournesol en irrigué dans le Gharb est 21,6 mg P2O5/kg (9,4 mg P/kg).

Pour le potassium

La réponse du tournesol à l’apport du potassium a été positive dans un seul site, qui présente une teneur en potassium échangeable de 149 mg K2O/kg. Cette valeur pourrait donc être prise comme norme d’interprétation des analyses du potassium échangeable extrait à l’acétate d’ammonium, neutre et normal.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: