La sécurité de l’opérateur dans l’application des pesticides

Encadré 1. Quelques directives de la FAO concernant la sécurité de l’opérateur: Les pulvérisateurs à dos

 La masse totale, quand le pulvérisateur est rempli à sa capacité maximale recommandée par le fabricant, ne doit pas dépasser 25 kg.
 Il ne doit pas y avoir d’angles aigus, de surface abrasives, ou de parties saillantes inutiles, qui peuvent blesser l’opérateur.
 Les surfaces extérieures du pulvérisateur ne doivent, ni piéger, ni retenir la bouillie.
 Tous les dispositifs de contrôle de débit et de la pression doivent être réglables à partir de l’extérieur de la cuve.
 Le relâchement en toute sécurité de la pression dans la lance, dans le cas d’utilisation d’une valve de régulation.
 Le relâchement en toute sécurité de la pression dans la cuve des pulvérisateurs à pression préalable.
 Le manuel doit fournir des informations sur les précautions à prendre pour réduire les risques de contamination de l’utilisateur et de l’environnement.
 La longueur minimale de la lance depuis la gâchette jusqu’à la buse doit être de 500 mm.
 La partie des bretelles en contact avec le dos de l’opérateur doit avoir une largeur minimale de 50 mm.
 Dans le cas des atomiseurs à dos équipés de moteur, ce dernier doit être équipé d’un mécanisme d’arrêt instantané facilement accessible à l’utilisateur quand le pulvérisateur est en position de travail sur le dos.
 L’échappement du moteur doit être dirigé loin de l’opérateur, situé sur le côté opposé des commandes de contrôle, et couvert par une protection pour éviter les brûlures de l’opérateur, ou d’une tierce personne.
 Le niveau de bruits aux oreilles de l’opérateur ne doit pas dépasser 85 db.

Encadré 2. Quelques directives de la FAO concernant la sécurité de l’opérateur: Les pulvérisateurs tractés et traînés


Pour être conforme aux normes de la FAO, un pulvérisateur doit être équipé d’:
 une cuve principale pour la bouillie;
 un lave-mains.
Les pulvérisateurs ayant une cuve de 1000 litres de capacité ou plus, nécessitent:
 une trémie d’incorporation;
 une cuve de rinçage.
 Les pulvérisateurs dont la capacité de la cuve est de 1.000 litres ou plus doivent être équipés d’un système de remplissage à niveau bas pour l’eau et les produits chimiques.
 Dans le cas où le remplissage de l’eau ou du produit serait manuel, il devrait être possible d’additionner l’eau ou le produit dans la cuve avec l’opérateur en position debout sur le sol ou sur une plate forme de 0,5 m2 de surface minimale, spécialement conçue pour cette opération.
 Toutes les parties extérieures du pulvérisateur ne doivent pas retenir ou emprisonner la bouillie.
 Il ne doit pas y avoir d’angles aigus, de surfaces abrasives ou de parties saillantes qui pourraient blesser l’utilisateur.
 Dans le cas des pulvérisateurs arboricoles, le ventilateur doit être protégé avec une grille permanente dont les dimensions d’ouverture doivent varier entre 5 et 10 mm.

Prof. Karim HOUMY
Département de Machinisme agricole
Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat