La sécurité de l’opérateur dans l’application des pesticides

Précautions à prendre au cours de l’utilisation des pesticides

Il est très important, même en disposant d’un matériel d’application sans risque, de prendre les précautions nécessaires au cours de l’utilisation du pesticide afin de protéger l’opérateur. En effet, l’opérateur est constamment sous les risques de contamination avant, pendant et après l’application. De même les risques dépendent du type de matériel utilisé, du pesticide employé et de type de culture à traiter.

Avant l’application

Avant de démarrer l’application, il faut toujours procéder à un contrôle complet du pulvérisateur. Il est particulièrement important de s’assurer qu’il n’y a aucune fuite au niveau de toutes les parties de l’appareil et que l’étalonnage a été effectué avec de l’eau propre. Cette opération d’étalonnage doit être entièrement réalisée avant que l’appareil ne soit contaminé par le pesticide.

Il est fortement recommandé de ne retirer du magasin que des quantités suffisantes de pesticides pour le programme de la journée. Ne jamais transvaser ou stocker des pesticides dans un autre récipient. Enfin, la personne chargée de l’application doit avertir les voisins ou les autres personnes tiers pour rester contre le vent et éviter d’être contaminées.

La préparation de la bouillie doit se faire avec le maximum de précaution compte tenu que le produit utilisé est encore très concentré. Ainsi, il faut bien se protéger et opérer dans un endroit bien aéré et se tenir le dos au vent.

Pendant l’application

Eviter de porter des vêtements contaminés dans la cabine du tracteur. En cas de bouchage d’une buse, utiliser des gants et les laisser dans un récipient séparé en dehors de la cabine. Les nouveaux pulvérisateurs disposent d’une cuve d’eau séparée permettant à l’opérateur de nettoyer les gants et les mains pendant qu’il est encore au champ, avec de nettoyer l’équipement.

Au moment des traitements, il faut toujours s’assurer de la disponibilité d’une quantité d’eau propre de nettoyage. Aussi, il faut toujours avoir suffisamment d’eau pour la boisson en remplacement de l’eau perdue par le corps par transpiration. S’assurer que cette eau de boisson est protégée et ne risque pas la contamination par les pesticides.

Dans le cas où le tracteur est muni d’une cabine, un ventilateur est nécessaire pour filtrer les gouttelettes du produit permettant au chauffeur de ne pas être exposé au risque par inhalation du pesticide. Ceci est particulièrement important, suivant la direction du vent, quand l’application du produit est effectuée sur la partie de la rampe contre le vent par rapport au tracteur. De même, dans le cas de traitement de vergers, le mouvement de l’air autour des arbres peut affecter la distribution du liquide lors du passage du tracteur à travers le brouillard du produit.

Après l’application

Le pulvérisateur doit être soigneusement nettoyé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avant qu’il soit remis sous abri. Ne jamais laisser des résidus de pesticides dans le pulvérisateur. Ainsi, au lieu de rincer uniquement la cuve, il est important d’y mettre de l’eau et de procéder à un pompage à travers les buses pour enlever tous les pesticides de la pompe, de la tuyauterie et des buses. Un minimum de 3 ou 4 rinçages au moyen de faibles volumes d’eau est plus efficace qu’un rinçage avec un seul remplissage complet de la cuve. Un nettoyage soigné de l’appareil est aussi important s’il doit être réparé pour éviter la contamination de la personne chargée de démonter l’appareil. L’étape suivante est d’enlever et de nettoyer les vêtements de protection utilisés au cours de l’exécution de l’application. Enfin, la personne chargée de l’application doit bien se laver et porter des vêtements propres. Dans les programmes de protection des végétaux, il est conseillé de garder les noms des pesticides utilisés, les quantités appliquées, les parcelles et les superficies traitées. Dans certains pays, l’enregistrement de ces informations est obligatoire.