La pollinisation des arbres fruitiers

Vecteurs de pollinisation

1- Insectes

Chez les rosacées, les principaux agents de pollinisation sont les insectes et notamment les abeilles domestiques qui représentent environ 60 à 90 % de la faune pollinisatrice. Les abeilles sont inactives à une température inférieure à 14 °C. La vitesse de butinage est 6 à 15 fleurs par minute et l’aire de butinage est de quelques dizaines de mètres carrés.

Pour optimiser la pollinisation, il est nécessaire de placer des ruches dans le verger à raison de 2 à 5 ruches/ha et disposés perpendiculaires aux lignes de plantation. Les ruches sont à placer dès le début de floraison. Les traitements insecticides, reconnus toxiques sur les abeilles, sont à proscrire pendant la période de floraison.

Le blastophage qui est un insecte minuscule, est le vecteur de pollinisation chez le figuier. Ses déplacements entre la figue du caprifiguier, à la recherche d’une figue réceptive pour déposer ses œufs permettent la fécondation des fleurs de la figue.

2- Vent

Le vent est le vecteur de pollinisation chez les espèces dioïques comme le pistachier ou unisexuées comme le noyer.

Dans ces cas de pollinisation anémophile, le pollen est léger mais une période humide (pluie, brouillard) nuit à ce processus et conduit à une réduction de la fructification.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: