Stevia rebaudiana, une nouvelle plante sucrée au Maroc – Exigences, techniques culturales et potentialités

Récolte
Date et fréquence de récolte

La date de récolte optimale de la stévia dépend du climat, de la variété et de la saison de croissance. Dans les climats froids, à hiver sévère, une seule récolte par an est possible du fait que la stévia ne tolère pas le froid hivernal (les plantes meurent en hiver). Dans ces conditions, la récolte est effectuée au début de la saison froide quand le rendement est à son maximum.

Par contre, en climats chauds où la croissance de la plante est possible tout au long de l’année, plus d’une récolte par an est possible. En conditions climatiques favorables, la stévia est considérée comme semi-pérenne et peut être maintenue jusqu’à 5-6 ans avec 2 ou 3 récoltes par an. La récolte doit être effectuée juste avant la floraison, au stade initiation du bouton floral, étant donné que ce stade correspond à une teneur maximale en glycosides et la concentration en stévioside chute quand la floraison commence. L’intervalle de récolte peut être moins de deux mois en milieu d’été.

En conditions du Sud-Ouest du Maroc, pour une transplantation de fin Mai, une première récolte est possible la première année en Juillet à 50-60 jours après transplantation, qui correspond à l’initiation du bouton floral. Une seconde récolte est possible en Septembre-Octobre juste au moment de l’apparition des boutons floraux. Lors des années suivantes, plus de deux récoltes sont possibles (Mars, Mai, Juillet, Septembre). La récolte est effectuée en coupant la plante entière à 5-10 cm au dessus du sol.

Rendement

Le rendement de la stévia dépend des conditions climatiques et culturales. Dans son habitat d’origine, le rendement en feuilles sèches est entre 1.500 et 2.500 kg/ha/an en conditions pluviales et d’environ 4.300 kg/ha en conditions irriguées. Le rendement en culture pérenne est plus élevé qu’en culture annuelle. En culture pérenne, il augmente avec l’âge de la culture avec un maximum en troisième ou quatrième année.

Le rendement en stéviosides varie en fonction du génotype et des conditions climatiques et culturales. La teneur des feuilles en stéviosides varie entre 5 et 10 %, mais le taux de 9 % est considéré comme le seuil minimum de commercialisation. Certaines variétés améliorées présentent des teneurs plus élevées en stéviosides (14 à 21 %).

Au Maroc, le rendement en feuilles sèches est d’environ 1.500 kg lors de la première année et un rendement de 3.500 kg est possible lors des années suivantes (2ème et 3ème années) avec 4 coupes par an (Mars, Mai, Juillet, Septembre).